Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

La Landaise Jessika Ponchet éliminée de Roland Garros

lundi 28 mai 2018 à 23:18 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

Il n'y aura pas eu de miracle pour la landaise à Roland Garros. Jessika Ponchet a perdu ce lundi, contre la Tchèque Lucie Safarova, 54e joueuse mondiale. La Capbretonnaise a bien résisté surtout dans le premier set, mais le score est logique. Défaite en deux sets : 6-4, 6-1.

La Française, 228e joueuse mondiale, a bien résisté surtout dans le premier set
La Française, 228e joueuse mondiale, a bien résisté surtout dans le premier set © Getty - Matthew Stockman

Landes, France

Un petit tour et puis s'en va... La landaise Jessika Ponchet est éliminée de Roland Garros. Elle a perdu au 1er tour du tournoi du Grand Chelem ce lundi, contre la  Tchèque Lucie Safarova 54e mondial. La Française, 228e au classement mondial, a bien résisté surtout dans le premier set, mais le score est logique. Une défaite 6-4, 6-1 en 1 heure 11 de match

La jeune joueuse de tennis de 21 ans, sociétaire du tennis club du Gaillou à Capbreton, avait bénéficié d'une "wild card", c'est à dire une invitation de la Fédération Française de Tennis. C'était son second tournoi du Grand Chelem, après l'Open d'Australie en janvier dernier, où elle avait affronté dès le premier tour l'Espagnole, Garbine Muguruza.

Jessika Ponchet accrocheuse, malgré un manque d'expérience à ce niveau

A la sortie de son match, Jessika Ponchet s'est sentie très frustrée : "Au premier, ce n'est vraiment pas passé loin. A quelques fautes directes, je pense que j'aurais pu breaker et mieux revenir. Je démarre très mal les deux sets et ça me plombe un peu sur les deux." Comment l'expliquer ? "Un peu de tension forcément, c'est la première fois que je joue le grand tableau ici. C'est différent de jouer en France, donc c'est vrai, je pense que j'étais un peu tendue. Après j'ai fait beaucoup de fautes en retour, c'est vraiment ce qui m'a plombé le match et si j'avais pas eu ça, je pense que j'aurais pu largement prendre le premier set, donc c'est vrai que c'est dur." 

Petit à petit je prends mes places et il fait que ça continue - Jessika Ponchet

La Capbretonnaise n'a rien lâché jusqu'au bout : "Moi, on m'apprend tu te bats jusqu'au dernier point, c'est ce que j'ai essayé de faire. On sait jamais ce qui peut se passer. Il pleuvait, on a joué tout le match sous la pluie. Il suffisait de rien pour que le match soit interrompu et ça m'aurait peut-être permis de parler avec mon coach et de voir ce que j'aurais pu faire de mieux."

En conférence de presse, la Landaise est aussi revenue sur sa préparation : "Je pense que j'ai appris beaucoup, j'ai fait de très bons entraînements, j'ai gagné plusieurs sets sur des filles qui sont 50 ou 70e mondiales, donc ça montre que je peux être là et que je peux avoir le niveau. Il faut juste que je sois plus à l'aise sur des matchs contre des filles à ce niveau là". Elle rajoute également qu'il va lui falloir "plus de matchs et apprendre à gérer mes émotions". Face à son adversaire, Jessika Ponchet reconnaît un manque d'expérience sur les points importants, mais elle ne baisse pas les bras et veut positiver : "Petit à petit je prends mes places et il fait que ça continue."