Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

La Limougeaude Jeanine Assani-Issouf décroche sa première finale de Championnat d'Europe du triple saut à Berlin !

mercredi 8 août 2018 à 13:25 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

La triple Championne de France du triple saut, la Limougeaude Jeanine Assani-Issouf, s'est qualifiée ce mercredi pour la finale du concours du triple saut aux Championnats d'Europe à Berlin. Une première pour elle dans un grand championnat international.

Jeanine-Assani Issouf lors des qualifications du triple saut aux Championnats d'Europe d'athlétisme ce mercredi à Berlin
Jeanine-Assani Issouf lors des qualifications du triple saut aux Championnats d'Europe d'athlétisme ce mercredi à Berlin © Maxppp - Felipe Trueba

Limoges, France

Si elle domine le triple saut féminin français, Jeanine Assani-Issouf (25 ans) restait sur trois échecs en qualification lors des grands championnats internationaux auxquels elle a participé. Que ce sont aux Championnats du monde, aux Jeux Olympiques ou aux Championnats d'Europe.  Cette fois, la "gamine" du quartier de La Bastide à Limoges, n'a pas craqué mentalement. A son 2e essai (voir vidéo France Ô ci-dessous) aux Championnats d'Europe à Berlin ce mercredi, elle a bondi à 14 mètres 30 avec un premier appui à 25 centimètres de la planche ! 

Je me suis dit qu'elle était maudite 

La triple Championne de France a pourtant débuté son concours dans des circonstances rocambolesques raconte son entraineur à Limoges Athlé Jean-Christophe Sautour :"Je me suis dit qu'elle était maudite. A son premier essai, quand c'est elle qui était en bout de piste, il y a eu une panne de courant ! Le concours a été arrêté 20 minutes. Ça l'a déstabilisé et elle a raté son 1er saut. Mais elle a été très forte. Dès son 2e essai, elle a sauté à 14 mètres 30, avec une grosse marge sur la planche. Ça veut dire qu'elle n'était pas loin de son record (14m43)."

Le plus dur était peut-être de passer les qualifications 

Une performance qui fait le bonheur de son entraineur de toujours :"Je suis très content et soulagé. J'avais un peu peur qu'elle se bloque psychologiquement comme à Rio ou Londres. Elle a plus qu'assuré dans un Championnat d'Europe très relevé, autant qu'aux Jeux Olympiques. Je pense qu'elle n'a pas eu une très bonne nuit. Le plus dur pour elle était peut-être de passer ces qualifications. Elle est très déterminée. Il faut qu'elle aborde la finale de vendredi (20h05) de la même manière."