Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ministre des Sports Roxana Maracineanu en visite à Bourges ce jeudi

-
Par , France Bleu Berry

Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, est en visite à Bourges ce jeudi. Elle doit participer à une table ronde sur l'emploi des sportifs de haut niveau. Et ce dans une période compliquée pour le monde du sport dans son ensemble.

Roxana Maracineanu est en visite à Bourges ce jeudi
Roxana Maracineanu est en visite à Bourges ce jeudi © Radio France

Période compliquée pour le monde du sport, qu'il soit amateur ou professionnel. La crise sanitaire et économique entraîne annulations, pertes de revenus, mais aussi de licenciés en cascade pour les clubs et associations ainsi que pour sportifs eux-mêmes. Pour compenser ces pertes le gouvernement a prévu d'allouer 120 millions d'euros sur les 100 milliards du grand plan de relance annoncé par le gouvernement pour panser les plaies du secteur sportif. Avec notamment la création de 9000 emplois : "toutes les associations qui décideront d'employer pourront en profiter. Elles pourront employer des développeurs d'activité. Notre enjeu c'est aussi de faire aller les associations vers de nouveaux champs comme le sport à l'école ou le sport santé. Mais aussi l'insertion vers le métier du sport." L'aide sera aussi financière avec 30 millions pour aider les clubs à se développer, notamment pour le numérique.

Roxana Maracineanu revient sur le plan de relance du gouvernement, dédié en partie au monde du sport

Les acteurs du sport sont très précautionneux et parfois prennent aussi des réglementations plus dures que celles imposées par les préfets : il ne faut pas que les organisateurs s'autocensurent

Roxana Maracineanu reconnaît que la période est compliquée notamment pour les organisateurs d'événements sportifs. Elle les appelle à maintenir leurs événements en respectant le protocole sanitaire imposé par le préfet de chaque département. "Il ne faut pas que les organisateurs s'autocensurent, le sport doit continuer à vivre malgré les restrictions. Il faut que ces événement puissent être maintenues et que les gens continuent à s'investir dans le monde du sport."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess