Tous les sports

La neige est déjà dans le Jura pour les équipes de France de ski nordique

Par Julien Laurent, France Bleu Besançon jeudi 3 novembre 2016 à 23:19

La neige est déjà déstockée en ce début novembre 2016 au stade de ski nordique Jason Lamy Chappuis de Prémanon (Jura)
La neige est déjà déstockée en ce début novembre 2016 au stade de ski nordique Jason Lamy Chappuis de Prémanon (Jura) © Radio France - Julien Laurent

A Prémanon (Jura), dès la semaine prochaine, les équipes de France de ski nordique vont pouvoir s’entraîner sur la neige. Depuis l'hiver dernier, pourtant très peu enneigé, 10 000 m3 d'or blanc ont pu être préservés au stade Jason Lamy Chappuis. Un stock de neige qui est actuellement installé. Déjà.

Alors que le thermomètre affichait encore une douzaine de degrés sous un beau ciel bleu, ce jeudi 3 novembre, dans le Haut-Jura : la neige a commencé à recouvrir le stade de ski nordique Jason Lamy Chappuis à Prémanon !

10 000 m3 de neige ont en fait pu y être stockés depuis la fin de l'hiver dernier, durant lequel l’or blanc avait pourtant cruellement manqué... Un stock record qui va permettre aux équipes de France de ski nordique de peaufiner leur pré-saison sur la neige et à la maison, dès le début de ce mois de novembre. Car dans le Massif Jurassien, on connaît la "recette magique" pour stocker autant de neige durant l'été, à seulement 1200 m d'altitude…

Le secret ? La sciure de bois

C'est en 2009 que les Jurassiens du ’’Nordique’’ ont été les premiers en France à oser lancer ce procédé de stockage, utilisé depuis beaucoup plus longtemps dans les très froides contrées scandinaves.
Chaque fin d'hiver : avec des dameuses, on rassemble le maximum de neige naturelle restante aux abords du stade Jason Lamy Chappuis et on produit en plus de la neige artificielle, 60% du stock par exemple cette année. Ensuite, le secret, du printemps à l'automne : c'est la sciure de bois« Plus on met épais de sciures, plus on garde la neige, precise Nicolas Michaud, le directeur-adjoint du Centre National de Ski Nordique et de Moyenne Montagne (CNSNMM) à Prémanon. Que le tas soit à l’ombre ou soleil, l’important c’est l’épaisseur d’isolant qu’on met et là on essaye de mettre 50 cm ».

Une épaisse couche de sciures, qu'une trentaine de bénévoles viennent de mettre deux jours à enlever minutieusement, avant de pouvoir commencer à étaler le précieux or blanc sur plus de 2 km de piste. C’est plus ou moins ’’écolo’’, c’est vrai, les immenses bennes de neiges déversées sont tirées par trois tracteurs... Mais le fameux isolant bois -- les mêmes sciures ré-utilisées chaque année depuis 2009 -- a quand même permis de préserver 7500 des 10 000 m3 de neige stockés au départ.

Nous sommes l’endroit qui fait la plus belle piste par rapport à l’altitude » - Nicolas Michaud

Et encore, on est loin des standards scandinaves : « A Östersund, en Suède : pour le biathlon, ils stockent 50 000 m3 ! En Norvège, en Finlande et il y a aussi les Suisses qui font ça à Davos. Alors en Scandinavie, ils ont des conditions un peu différentes : ils n’ont pas de ’’redoux’’ des températures comme chez nous et Davos, ils sont à 1800 m d’altitude, précise Nicolas Michaud… Donc c’est vrai que nous sommes l’endroit qui fait la plus belle piste par rapport à l’altitude et les conditions qu’on a dans le Massif Jurassien, en moyenne montagne, à 1200 m : notre stade est quand même plutôt bien placé, il reste à l’ombre et c’est quand même un des coins les plus froids du Haut-Jura ».

Le stade de ski nordique Jason Lamy Chappuis à Prémanon (Jura) enneigé début novembre 2016 - Radio France
Le stade de ski nordique Jason Lamy Chappuis à Prémanon (Jura) enneigé début novembre 2016 © Radio France - Julien Laurent

Et ces milliers de m3 de neiges déstockés actuellement à Prémanon devraient même être vite bonifiés. Puisqu'il gèle le matin, sur le site. Et la neige, celle qui tombe du ciel, est annoncée dans le Massif Jurassien dès ce week-end et durant une semaine, a priori. Enfin, quelques petits centimètres pour commencer...
L’an dernier, rappelle Nicolas Michaud, « on avait également skier à partir de début novembre au stade Jason Lamy Chappuis grâce à notre précédent stock de neige : on a pratiquement fait tout l’hiver là-dessus malgré le peu de neige qui était tombé ».