Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La pratique du tennis en salle reste interdite dans la métropole lilloise

-
Par , France Bleu Nord

Le Tribunal Administratif de Lille déboute la Fédération Française de Tennis et la Ligue des Hauts-de-France. Elles réclamaient la suspension de l'arrêté qui interdit depuis fin septembre la pratique du tennis en salle dans la Métropole Européenne de Lille.

Selon le Tribunal Administratif il y a un risque de propagation avec la pratique en salle
Selon le Tribunal Administratif il y a un risque de propagation avec la pratique en salle © Radio France - Anthony Raimbault

La Fédération Française de tennis et la Ligue des Hauts-de-France n'ont pas été entendues par la justice. Elles réclamaient devant le Tribunal Administratif de Lille la suspension de l'arrêté préfectoral interdisant la pratique du tennis en salle pour les adultes, dans la Métropole Européenne de Lille, en raison du contexte sanitaire.

Le juge a rejeté leur demande, estimant notamment que la condition d'urgence n'était pas remplie, en l'absence de démonstration du péril financier pour les clubs. Il affirme également que la pratique du tennis sur des courts couverts et donc clos présente un risque de propagation du virus. Un argument difficile à entendre pour Patrice Brulez, le président de la Ligue des Hauts-de-France, qui était l'invité de France Bleu Nord vendredi.  

Un court de tennis c'est 5.000 mètres cube, pour 2 personnes, soit la superficie d'un supermarché

"Un court de tennis, c'est 640 mètres carrés, 5.000 mètres cube, cela revient à la superficie d'un supermarché.  Sauf que là, il y a deux personnes, qui sont pendant une heure à 30 mètres l'une de l'autre", explique le nordiste. 

La Ligue a mis en avant le péril financier pour les 70 clubs de la métropole lilloise, en ce début de saison, alors que beaucoup de joueurs viennent découvrir le tennis dans les clubs. Si la plupart des licenciés ont payé leur cotisation, les clubs auraient tout de même enregistré en cette rentrée une baisse de 7%.

Inquiétude pour les 360 salariés

Dans ces conditions, Patrice Brulez s'interroge: "que vont devenir nos 360 salariés, qui travaillent à mi-temps, désormais? Le péril financier il n'est pas immédiat, mais il est présent dans deux ou trois mois." 

Des tournois annulés

Cette absence de pratique pour les adultes a bien évidemment des conséquences sur les compétitions, qui sont également source de revenus. 12 tournois ont déjà été annulés depuis la rentrée. "Et c'est parti pour en avoir 30 ou 40, avec en plus le couvre-feu à 21 heures", déplore le Président. "Un match de tennis, on sait quand ça commence, on ne sait jamais quand ça finit".  

ECOUTER : Patrice Brulez, invité de France Bleu Nord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess