Tous les sports

La Seine-Maritime accueille pour la première fois les championnats d'Europe de pétanque

Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mercredi 20 septembre 2017 à 13:47

Saint-Pierre-lès-Elbeuf possède l'un des plus grands boulodromes du monde
Saint-Pierre-lès-Elbeuf possède l'un des plus grands boulodromes du monde © Maxppp - Photo de Pierre HECKLER

Les meilleurs boulistes européens s'affrontent au boulodrome de Saint-Pierre-lès-Elbeuf, en Seine-Maritime. La compétition débute ce jeudi, les finales auront lieu samedi et dimanche. Un événement majeur dont France Bleu Normandie est partenaire.

Si la Fédération Française de Pétanque a choisi Saint-Pierre-lès-Elbeuf, pour organiser les championnats d'Europe, c'est parce que la commune possède depuis 2008 l'un des plus grands boulodromes d'Europe et même du monde : "il mesure près de 120 mètres de long et 40 mètres de large, avec 64 terrains à l'intérieur et près de 120 à l'extérieur. Grosso modo, il est grand comme un terrain de football", rappelle Jean-Michel Persac, trésorier du comité de Seine-Maritime et co-organisateur de la manifestation.

Des installations gigantesques sous lesquelles les meilleurs boulistes européens vont pour la première fois s'affronter. Et parmi les favoris : la France, tenante du titre et médaillée de bronze aux derniers championnats du monde : "Actuellement, c'est ce qu'on peut appeler la dream team. Dylan Rocher et Henri Lacroix viennent de remporter le championnat de France doublette, et ils seront associés à Philippe Suchaud et Philippe Quintais, qui comptent de nombreux titres de champion du monde". La Belgique, l'Italie et l'Espagne seront les gros outsiders. Sans oublier les pays nordiques qui émergent.

Philippe Quintais est le porte drapeau de l'équipe de France de pétanque - Maxppp
Philippe Quintais est le porte drapeau de l'équipe de France de pétanque © Maxppp - Photo de Lionel Vadam

Plus de 300 chambres d'hôtel et plus de 3.000 repas à servir !

Pour encadrer les quelques 300 participants, ainsi que les entraîneurs et accompagnateurs, une cinquantaine de bénévoles sera sur le pont jusqu'à dimanche. En tout, les organisateurs ont réservé "plus de trois cent chambres et devront servir plus de trois mille repas", durant les quatre jours de compétition, explique Jean-Michel Persac. En terme de logistique, l'organisation des championnats d'Europe est donc un gros défi pour le comité de Seine-Maritime, qui doit en plus composer avec des conditions de sécurité draconiennes, notamment en raison de la présence d'une délégation israélienne.

Le comité de Seine Maritime compte près de 3.600 licenciés et espère près de 6.000 spectateurs, entre jeudi et dimanche. Le tarif est fixé à 10 euros la journée par spectateur.