Tous les sports

Sarah Guyot, ambassadrice des athlètes tourangeaux à Rio

Par François Desplans, France Bleu Touraine vendredi 5 août 2016 à 6:00

La kayakiste tourangelle Sarah Guyot sera l'une de nos meilleures chances de médailles
La kayakiste tourangelle Sarah Guyot sera l'une de nos meilleures chances de médailles © Maxppp - René Volfik

La cérémonie d'ouverture ce vendredi soir lance officiellement les Jeux Olympiques de Rio. Et parmi les 10 000 athlètes sélectionnés, neuf d'entre eux représenteront la Touraine.

Parmi nos meilleures chances de médaille, il y a bien sûr la kayakiste Sarah Guyot. Depuis des années, la tourangelle de 25 ans domine la course en ligne en France. Licenciée au Canoë Kayak Club de Tours, elle est même depuis 2015 championne d'Europe en titre sur sa course fétiche du 200m.

Sarah Guyot : "C'est l'événement le plus extraordinaire dans la vie d'un athlète"

A Rio, elle vise donc au minimum la finale comme il y a 4 ans à Londres. Mais cette année, elle espère bien monter sur le podium. RDV à la mi-août. Séries et demies-finales du 200m le 15 août et on l'espère finale le 16 août. 

Les Tourangeaux premiers supporters de la team Yavbou

Le podium olympique, Pascal Foussard pourrait bien lui aussi y monter.  Mais en costard cravates. Le manager du TVB dirige également l'équipe de France de volley, alias la team Yavbou, emmenée par l'une des ses stars, un ancien tourangeau Earvin Ngapeth. Là aussi, l'objectif, c'est le podium, même si tout le monde rêve vraiment du titre olympique. Les bleus en ont les moyens. Première indication dès ce dimanche avec le premier match de poule de l'équipe de France. Ce sera face à l'Italie.

A Chambray-les-Tours, le club de handball regardera attentivement la compétition féminine que disputera l'une de ses nouvelles recrues, l'internationale Blandine Dancette. Elle compte déjà plus de 80 sélections avec les bleues et si tout va bien elle pourrait elle aussi arriver en Touraine avec une médaille autour du cou. Autre internationale du CTHB qui foulera les parquets de Rio : l'espagnole Nely-Carla Alberto.

A Tours, la famille Lakafia suivra bien sûr la compétition de rugby à 7. Non pas parce que le ballon ovale fait son grand retour dans l'olympisme. Mais surtout parce que le fiston, Pierre-Gilles Lakafia fait partie des joueurs de l'Equipe de France. Soulignons aussi chez les féminines Pauline Biscarat, qui a a porté pendant longtemps le maillot de St-Pierre-des-Corps.

Enfin, le Tours FC soutiendra l'équipe d'Algérie avec dans ses rangs Haris Belkebla, le milieu de terrain tourangeau.

Partager sur :