Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

La ville de Condé embauche à temps partiel un champion du monde de karaté pour qu'il prépare les JO

jeudi 1 mars 2018 à 8:40 Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord

Salim Bendiab va troquer son kimono de karaté pour la tenue de plombier quelques heures par semaine à Condé sur l'Escaut, un moyen de préparer sereinement les qualifications pour les JO 2020 de Tokyo

Combat de Salim Bendiab
Combat de Salim Bendiab - photo transmise par Salim Bendiab

Condé-sur-l'Escaut, France

La ville de Condé sur l'Escaut vient d'embaucher le champion du monde de karaté pour ses services techniques. Il s'agit de Salim Bendiab, un enfant du pays qui a commencé son sport dans le club de la ville quand il avait 8 ans, et il a vécu plus de 20 ans dans la commune entre 2 entrainements de Karaté aux 4 coins du monde où il a multiplié les prix dans sa catégorie de plus de 84 kilos.

A 27 ans, le champion n'est pas à la retraite, pas encore besoin de reconversion,  il a besoin de temps pour préparer les qualifications pour les Jeux Olympique de Tokyo en 2020,  mais il lui faut aussi un salaire,  car même s'il est dans l'équipe de France de Karaté, il n'a droit à rien. Jusqu'ici il faisait des stages, donnait des cours à l'établissement pénitentiaires pour mineurs de Quiévrechain, mais là la ville de Condé avec le ministère de la jeunesse et des sports, la fédération française de karaté, et le département du Nord lui offre un contrat aménagé, avec 40% du temps consacré à l'entrainement toujours dans son club de coeur de Condé,  et aux nombreuses compétitions, de quoi apaiser le sportif

C'est un grand soulagement, je vais pouvoir penser qu'aux Jeux Olympiques dont c'est super

Pour lui c'est donc une vraie opportunité, il va donc tout faire pour décrocher sa place, surtout que c'est la première fois que le karaté est représenté aux JO, un rêve pour lui, une expérience qui peut changer la vie explique le sportif.

Salim Bendiab - Aucun(e)
Salim Bendiab - photo transmise par Salim Bendiab

Il va falloir maintenant remanier les pinces et les déboucheurs, car si Salim a obtenu un BEP Plombier, il n'a jamais exercé car il a ensuite été sélectionné pour le Pôle France Karaté à Montpellier. Le sportif a un peu d'appréhension, mais il sait qu'il sera aidé pour reprendre les bases du métier. En attendant, il part aujourd'hui pour une compétition en Autriche, ce sera ensuite, le Brésil, le Chili, le Japon pour préparer au mieux les qualifications pour les JO.