Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Natation : la ville de Martigues espère convaincre Philippe Lucas

-
Par , France Bleu Provence

La Venise provençale construit un bassin olympique et des installations pour le haut niveau. Elle espère convaincre Philippe Lucas, qui entraîne 22 nageurs pour les JO de Tokyo, de s'y installer. L'ancien entraîneur de Laure Manaudou a déjà visité le site à deux reprises.

Philippe Lucas entraîne actuellement 22 jeunes nageurs
Philippe Lucas entraîne actuellement 22 jeunes nageurs © Maxppp - VINCENT LACOUR

Et si Philippe Lucas posait ses valises à Martigues ? La question se pose de plus en plus après la venue, à deux reprises, de l'ancien mentor de Laure Manaudou. Actuellement entraîneur d'un groupe de 22 jeunes nageurs en eau libre, Philippe Lucas veut quitter Montpellier où il estime ne plus avoir les moyens de travailler.

De son coté la ville de Martigues est en train de se doter d'installations de haut niveau : un bain nordique, un bassin extérieur chauffé de 50 mètres, et un mini-complexe sportif avec, notamment, une salle de musculation. 

"Le club de natation propose de dédier six couloirs de nage six heures par jour aux nageurs de Philippe Lucas. Il veut absolument un bassin extérieur. Il y a l'étang situé juste à coté et la mer pas loin, ça peut correspondre aux exigences de Philippe Lucas qui tient à rester dans le sud de la France" s'enthousiasme le président du club martégal, Dominique Coutant.

La ville de Martigues tente, elle aussi, de séduire Philippe Lucas : "Nous lui avons fait visiter des logements qui seraient réservés à ses nageurs, des studios, qui ont semblé lui convenir. On lui a proposé un projet sur sept ans, pour qu'il se stabilise enfin, précise Gaby Charroux, le maire.

Pour autant, la décision n'est pas prise du côté de Philippe Lucas, qui a promis de trancher à la fin du mois de février. Tous espèrent sa venue malgré un tempérament de feu : "C'est un personnage, ses nageurs doivent faire 18 kilomètres par jour, on sait qu'il est exigeant, mais pour le club de Martigues et pour la ville ce serait un vrai coup de projecteur", explique Robert Imbert, fondateur du club.

D'autant que se profilent les Jeux olympiques de Tokyo et que l'on connait la capacité de Philippe Lucas à fabriquer des champions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess