Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Le boxeur Nordine Arik de retour dans la Sarthe

samedi 5 mai 2018 à 9:59 Par Fiona Moghaddam, France Bleu Maine

C'est le retour de l'enfant du pays. Nordine Arik, boxeur sarthois, combat ce samedi soir à Coulaines. Il va tenter de remporter la ceinture WBC francophone face au boxeur géorgien Vladimer Janezashvili.

Le Sarthois Nordine Arik (à gauche) lors de la pesée avant son combat pour la ceinture WBC francophone
Le Sarthois Nordine Arik (à gauche) lors de la pesée avant son combat pour la ceinture WBC francophone © Radio France - Fiona Moghaddam

Coulaines, France

Il n'imaginait pas combattre à nouveau chez lui. Nordine Arik, 37 ans, va tenter pour la 2e fois ce samedi soir de décrocher la ceinture WBC francophone, trophée qui lui permettrait de s'inscrire parmi les 15 meilleurs boxeurs du monde. Face à lui, le Géorgien Vladimer Janezashvili, adversaire désigné à la dernière minute, son opposant initial (l'Égyptien Abdumonem Saïd) n'ayant pas pu venir en France en raison d'un problème de visa. 

Une salle acquise à sa cause

C'est devant son public que le Manceau combattra ce soir. "Émotionnellement parlant, c'est assez compliqué à gérer. C'est rare pour moi, j'ai une cinquantaine de combats amateurs et professionnels confondus, j'ai plus l'habitude d'être en terrain hostile. Être en famille, c'est émouvant et touchant mais quand on est sur le ring, il faut faire abstraction de tout ça et aller au combat", confie le boxeur.

Dans la salle ce soir, Nordine Arik pourra compter sur les encouragements des jeunes boxeurs des JS Coulaines, comme Adib, qui a déjà pu s'entraîner aux côtés du champion et a hâte de le voir à l'oeuvre : "j'ai eu l'occasion de mettre les gants avec lui en début d'année pour préparer les championnats régionaux, c'est la première fois que je vais le voir combattre donc je vais pouvoir voir son niveau en combat".

C'est avec l'ancien boxeur et responsable de la section boxe des JS Coulaines que Nordine Arik a eu l'idée de ce combat à Coulaines. "Il voulait retrouver ce goût d'une salle, d'un gymnase simple. Un retour aux sources comme il l'a dit", explique Emmanuel Bouvet qui suit son "ami et copain de longue date" depuis ses débuts.

Hors de question que je perde, Nordine Arik

Un combat à domicile, un titre qui manque à son palmarès, les raisons de l'emporter ce soir sont doubles pour Nordine Arik qui malgré un changement d'adversaire de dernière minute entend bien porter la ceinture WBC ce soir.

"Ça fait trois ans que j'attends cette nouvelle opportunité, c'était inespéré il y a un ou deux ans [en raison de blessures, ndlr]. Grâce à la persévérance et à l'entraînement, aujourd'hui je suis là, j'en suis fier", confie le boxeur. "Je devais affronter un boxeur d'1m82, je tombe sur un boxeur qui doit faire 1m65 donc niveau technique et tactique ça ne va pas être évident à gérer", indique-t-il. Mais il espère que son entraînement "dur, intensif pendant 12 semaines" lui permettra d'être vainqueur ce soir. 

Quand on lui demande si ce sera son tout dernier combat, Nordine Arik répond : "Disputer ce titre-là, c'était inespéré. Gagner cette ceinture, c'est une priorité. Si je suis dans le top 15 mondial, qui sait ce qu'il peut se passer un jour ?"

Réponse donc ce samedi soir, dès 21 heures à l'espace sportif de la Gironde à Coulaines.