Tous les sports

Le coup de pouce de l'INSEP au kayakiste vosgien Mathieu Biazizzo

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine lundi 7 novembre 2016 à 11:38

Mathieu Biazizzo sera "payé" cette saison pour pratiquer son sport
Mathieu Biazizzo sera "payé" cette saison pour pratiquer son sport © Radio France - Cédric Lieto

C'est une très bonne nouvelle pour le champion de kayak vosgien Mathieu Biazizzo. L'athlète du club de Golbey-Epinal-Saint Nabord reçoit cette saison une aide financière de l'INSEP qui va lui permettre de ne consacrer qu'à son sport. En échange, le vainqueur de la Coupe du Monde 2016 devra se former

C'est un sacré coup de pouce que va recevoir cette saison le kayakiste vosgien Mathieu Biazizzo. L'athlète du club de Golbey-Epinal-Saint Nabord, non sélectionné pour les JO de Rio, vient de signer un contrat avec l'INSEP (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) pour la saison 2016/2017. Un "contrat d'insertion professionnelle" réservé à 20 athlètes tous sports olympiques confondus chaque année et qui va le mettre à l'abri financièrement cette saison pour ne se consacrer qu'à sa discipline.

"Une année canoë-kayak"

Jusque là, Mathieu Biazizzo travaillait pour l'association Ambition Spinalienne Omnisports, quelques heures de travail en échange d'un salaire. Cette fois, il pourra se consacrer totalement à son sport, le canoë-kayak. Sa saison ne sera consacré qu'à ses entraînements, ses compétitions et à la préparation de sa reconversion :

Ca va être juste génial. Je n'aurai qu'à penser à ma carrière, et à ma formation. Je serai serein dans la vie à côté. Je vais préparer un diplôme d'Etat en canoë-kayak et puis aussi, pour l'avenir, commencer à préparer le professorat de sport pour être entraîneur de canoë-kayak aussi. C'est une année canoë-kayak."

"Une fierté"

Le contrat pourra être prolongé en cas de bons résultats cette saison. Un pécule qui permet de moins se poser de questions en fin de mois. De l'argent qui l'aider à partir en stage de pré-saison en Australie ou payer le loyer de l'appartement qu'il loue à Pau, la Mecque du kayak en France. Les instances du sport français misent sur Mathieu Biazizzo. Le Vosgien ne ressent pas de pression particulière :

Ces gens du milieu du sport ont tous connu, je pense, l'échec sportif. Donc on est vraiment bien accompagnés, non seulement par le poste INSEP financièrement mais c'est aussi un soutien moral, un accompagnement complet. C'est que du bonus, c'est vraiment une fierté d'être là, de représenter l'INSEP."

Ce dispositif a déjà permis d'aider des sportifs devenus champions olympiques. C'est le cas par exemple de l'escrimeur Gauthier Grumier ou du boxeur Tony Yoka. Et si Mathieu Biazizzo empruntait la même trajectoire pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 ?