Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Le flop du lancement de la campagne pour les Jeux Olympiques à Paris en 2024

dimanche 27 décembre 2015 à 7:00 Par Marion Aquilina, France Bleu Paris

Le comité olympique français doit rendre le dossier technique de candidature de Paris pour les JO 2024 en février. Il doit trouver 60 millions d'euros pour financer la campagne. L'opération des bracelets "Je rêve des Jeux" pour mobiliser les Français n'a pas eu beaucoup de succès.

Tony Parker et Teddy Riner ont lancé la campagne Paris 2024.
Tony Parker et Teddy Riner ont lancé la campagne Paris 2024. © Radio France - Fanny Lechevestrier

Paris, France

Plus que deux mois avant que le comité olympique français rende le dossier technique de candidature de Paris pour les JO 2024. Le budget pour financer la campagne s'élève à 60 millions d'euros. Pour soutenir la candidature de Paris, les Français eux peuvent acheter un bracelet "Je rêve des Jeux". Ça coûte deux euros et l'argent récolté sert pour la campagne. L'opération avait été lancée en septembre mais sans succès.

Coût de la campagne : 60 millions d'euros

C'est ce qu'on appelle un flop. Le comité olympique espérait vendre du rêve aux Français, les mobiliser avec des bracelets portés aussi par Teddy Riner ou Tony Parker. Raté. Aujourd'hui seulement 630 000 euros ont été récoltés alors que le comité espérait atteindre un ou deux millions. Bernard Lapasset est co-président du comité olympique : "C'est la première fois que le comité a essayé le financement participatif. C'est décevant, ils ont voulu bien faire mais il faut une organisation plus stabilisée. Là ça s'est essoufflé."

Le site jerevedesjeux.com propose aussi des enchères, toujours pour mobiliser les Français autour de la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques en 2024. Par exemple : pour 20 euros, les internautes peuvent acheter le maillot de Quentin Urban, dédicacé et porté lors des championnats d'Europe 2013 de canoë-kayak. Là encore, les enchères n'ont pas autant séduit que le comité olympique l'espérait.

En tout cas ça ne remet absolument pas en cause la candidature de Paris. Sur les 60 millions d'euros qui serviront à financer la campagne, les pouvoirs publics ont déjà donné la moitié. Les trente millions restants viennent du secteur privé. D'après le comité olympique, près d'une dizaine d'entreprises se sont déjà engagées auprès de l'organisation.**

>>> VOIR AUSSI : **Le lancement de la campagne Paris 2024