Tous les sports

Le Grand complet du Haras du Pin célèbre sa 20e édition et les médaillés de Rio

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu mardi 16 août 2016 à 7:52 Mis à jour le mardi 16 août 2016 à 10:15

Astier Nicolas, médaillé d'or et d'argent à Rio, participera dès mardi au Grand Complet au Haras du Pin
Astier Nicolas, médaillé d'or et d'argent à Rio, participera dès mardi au Grand Complet au Haras du Pin © Maxppp - Friso

Le Grand complet du Haras du Pin va rassembler jusqu'à dimanche près de 300 cavaliers. Pour sa 20e édition, il bénéficiera de la venue de deux des quatre cavaliers français médaillés à Rio, Karim Laghouag et Astier Nicolas.

Le Grand Complet du Haras du Pin va connaître à partir de ce mardi sa 20e édition. Née en 1995 dans les herbages de Martinvast dans la Manche, l'épreuve est devenue au fil des années un rendez-vous majeur. Près de 300 cavaliers de 15 nationalités différentes vont participer durant quatre jours à ce "triathlon équestre." Il verra les couples cavaliers-chevaux enchaîner une épreuve de dressage, un cross et du saut d'obstacles.

Un "Triathlon équestre"

"Ce qui est intéressant, c'est que les Belges comme les Français vont venir préparer les championnats d'Europe avec tous leurs jeunes cavaliers, souligne Guillaume Blanc, le directeur du concours. C'est l'avenir et cela montre que les fédérations ont confiance dans le grand complet."

Les médaillés de Rio Karim Laghouag et Astier Nicolas engagés

L'autre grosse satisfaction, c'est que  le grand complet  accueillera deux des quatre médaillés français de retour de Rio, Astier Nicolas et Karim Laghouag, même si ce dernier ne participera pas finalement à l'épreuve.

"Ces cavaliers ont énormément de mérite. Le complet est un sport de longue haleine"

"Ces cavaliers ont énormément de mérite et pour nous il est important de marquer le coup, explique Valérie Moulin, la présidente d'Ustica, l'association qui organise le Grand complet. On parle beaucoup du foot, on parle beaucoup du tennis, on ne parle pas beaucoup du complet qui est un sport de longue haleine. Ce n'est pas un sport facile tous les jours donc qu'il y ait un coup de projecteur fait à l'occasion de ces médailles est pour moi quelque chose d'important."

Le rendez-vous ornais avait rassemblé 15.000 spectateurs l'an dernier. Cette 20e édition pourrait attirer un nouveau public grâce à l'attrait de ces médaillés olympiques. "C'est du pain bénie, ces deux médailles (Or par équipe et argent en individuel pour Astier Nicolas) . On les aurait de toute façon accueilli au mieux de retour de Rio. Ils vont venir avec un énorme rictus sur le visage, on espère qu'il sera contagieux", s'enthousiasme Pierre Le Goupil, le concepteur du parcours de Cross.

Partager sur :