Économie – Social

Formule 1 : le Grand Prix de France de retour au Castellet

Par Emilie Briffod et Anne Jocteur Monrozier, France Bleu Azur, France Bleu Provence et France Bleu vendredi 2 décembre 2016 à 10:15 Mis à jour le lundi 5 décembre 2016 à 15:00

Le circuit du Castellet va bientôt accueillir le Grand prix de France de F1.
Le circuit du Castellet va bientôt accueillir le Grand prix de France de F1. © Maxppp - Franz Chavaroche /PHOTOPQR/NICE MATIN

Après 10 ans d'absence, le Grand Prix de France de F1 revient au calendrier du championnat du monde en 2018 et se tiendra sur le circuit du Castellet (Var). L'annonce officielle a été faite ce lundi à Paris par Christian Estrosi au siège de l'Automobile Club de France.

Lors de la campagne des régionales en 2015, Christian Estrosi avait promis de faire son maximum pour faire revenir la F1 au Castellet. C'est désormais chose faite. Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur s'est fait un plaisir de l'annoncer ce lundi.

"Le Grand Prix de France de Formule 1 va faire son retour en 2018, sur le circuit Paul Ricard au Castellet. Je vous l'annonce fermement (...) C'est une grande ambition pour la France, au nom de la région PACA."

Le dossier a été mené ces derniers mois dans la plus grande discrétion, en petit comité. Car le retour de la Formule 1 au Castellet générerait d'énormes retombées économiques touristiques allant des Bouches-du-Rhône jusqu'aux Alpes-Maritimes, en passant par le Var.

Le dernier Grand Prix de France de F1 a eu lieu en 2008 sur le circuit de Magny-Cours (Nièvre). Il avait déjà eu lieu au circuit Paul-Ricard du Castellet dans les années 70 et 80. Le circuit a ensuite été racheté par Bernie Ecclestone, le grand argentier de la Formule 1, qui l'a totalement rénové.

Le circuit du Castellet organise de nouveau depuis l'an dernier le Bol d'Or, une grande épreuve d'endurance motocycliste, comme de 1978 à 1999. En septembre dernier, il a encore attiré 75.000 spectateurs sur deux jours.

Les circuits du GP de France - Visactu
Les circuits du GP de France © Visactu

Partager sur :