Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo

Le Lorrain Théo Curin renonce aux Jeux paralympiques de Tokyo

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Le jeune nageur originaire de Lunéville n'ira pas à Tokyo pour les JO l'an prochain. Théo Curin s'estime désavantagé par la classification de l'épreuve : lui qui est amputé des 4 membres doit affronter des nageurs qui ont leurs 2 mains.

Théo Curin, 20 ans, a déjà été médaillé 3 fois aux mondiaux handisports
Théo Curin, 20 ans, a déjà été médaillé 3 fois aux mondiaux handisports © Maxppp - Alexandre Marchi

Le Lorrain Théo Curin ne participera pas aux jeux de Tokyo l'an prochain. Le nageur amputé des 4 membres renonce aux épreuves paralympiques en raison de problèmes de classification. Il se trouvera en compétition avec trois nageurs qui ont leurs deux mains. "Il n'y a pas besoin d'être médecin ou tout ce qu'on veut pour comprendre qu'un gars qui a ses deux mains est forcément avantagé par rapport à moi", estime le jeune homme originaire de Lunéville. 

Théo Curin préfère donc renoncer aux épreuves de 2021, en espérant que les choses évoluent avant les JO de Paris en 2024, "son plus grand rêve". "Je n'arrête pas la natation, bien au contraire, mais je fais juste une pause paralympique pendant un an", précise t-il.

Un autre défi : la traversée du lac Titicaca en Amérique du Sud

En attendant, le jeune sportif lorrain s'apprête à relever un défi incroyable, en Amérique du Sud : la traversée du lac Titicaca à la nage avec deux compères, Malia Metella, une nageuse olympique, et Mathieu Widvoet, nageur engagé dans l'écologie. Tous trois vont traverser le lac Titicaca, 122 kilomètres, à 3 800 mètres d'altitude entre le Pérou et la Bolivie en novembre 2021. 

"On pense mettre environ huit jours à traverser ce lac et on va dormir sur le radeau dans des petites tentes", explique celui qui est aussi désormais acteur, animateur télé, et égérie de la marque Biotherm.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess