Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans : le Grand Prix de France moto aura finalement lieu en octobre

-
Par , France Bleu Maine

Annulée pour cause de pandémie alors qu'elle devait se tenir les 16 et 17 mai, l'édition 2020 du Grand Prix de France moto aura finalement lieu du 9 au 11 octobre. A priori à huis-clos, mais peut-être avec du public si l'évolution de la situation le permet.

Le Grand Prix de France motot en 2019
Le Grand Prix de France motot en 2019 © Maxppp - EDDY LEMAISTRE

La nouvelle était tombée début avril, au plus fort de l'épidémie de coronavirus : le Grand Prix de France moto prévu sur le circuit Bugatti du Mans les 16 et 17 mai n'aurait pas lieu. Et un éventuel report restait en suspend... Jusqu'à aujourd'hui, puisque l'organisateur PHA / Claude Michy vient d'annoncer que la course se déroulerait finalement du 9 au 11 octobre. 

"Nous souhaitons œuvrer pour la poursuite des sports motocyclistes et avoir une vision la plus optimiste possible de l’avenir sont nos mots d’ordre au quotidien, explique Claude Michy, donc il faut que ça existe. On était volontaire, on a décidé de prendre le risque." Et de s'inscrire dans le nouveau calendrier du championnat du monde que viennent de dévoiler Dorna et la Fédération internationale de motocyclisme (FIM), avec une ouverture le 19 juillet en Espagne.

Avec ou sans public ? La question reste en suspend

En revanche, la question de l'accueil du public sera tranchée plus tard. "Cet événement sera peut-être organisé à huis clos, explique Claude Michy, car à ce jour, les règles gouvernementales en place ne permettent pas d’envisager une épreuve conviviale, festive, avec de nombreuses animations et une libre circulation du public dans l’enceinte du circuit. Mais n’excluons pas l’hypothèse d’envisager la présence de public." 

La manière dont se dérouleront les autres grands événements sportifs (Tour de France, 24 Heures du Mans auto, Roland Garros, reprise du Championnat de France de Football, ...) permettra aux organisateurs de voir comment les choses évoluent. "Je reverrai le Préfet de la Sarthe fin juin et nous ferons un point à ce moment-là", confie Claude Michy.

En attendant, les 40 000 spectateurs déjà titulaires d'un billet peuvent soit le conserver pour la même prestation sur l’édition 2021 ou demander un remboursement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess