Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

VIDEOS - Le meeting de natation du bout de l'an à Saint-Lô en cinq chiffres

La 23e édition du meeting du bout de l'an se tient au centre aquatique du pays saint-lois ce samedi et ce dimanche. 340 nageurs y participent.

Les finales se déroulent dans une ambiance de feu avec des jeux de lumières dans le centre nautique
Les finales se déroulent dans une ambiance de feu avec des jeux de lumières dans le centre nautique © Radio France - Pierre Coquelin

Saint-Lô, France

Musique et public à fond, speaker survolté, jeux de lumières : la 23e édition du meeting du bout de l'an au centre aquatique du pays saint-lois ne déroge pas à la règle pour le dernier week-end de l'année. 

340

C'est le nombre de participants. Un nouveau record. En 2018, le meeting avait rassemblé 297 nageurs. Ils portent les couleurs de 39 clubs ou bannières, dont 35 français. "En terme d'effectifs, c'est compliqué de faire beaucoup plus car on est sur un bassin à six couloirs. Ajouter des nageurs rallongerait les journées", note le président du cercle nautique du pays saint-lois, François Gautier. On dénombre 47 nageurs étrangers. A noter également la présence de la Choletaise Zia Dupont, 18 ans, l'un des grands espoirs français pour les JO de Paris en 2024.

59

Le club de Saint-Lô fait évoluer 59 nageurs dans les différentes catégories. D'autres clubs manchois sont présents : Granville, Coutances, les clubs de Cherbourg, Avranches, ou encore Cotentin natation. 

3

Comme le nombre de clubs belges présents. Il s'agit de Mons, La Louvière et Saint-Ghislain (une commune d'ailleurs jumelée avec Saint-Lô). Une délégation parmi les plus fidèles... et les plus bruyantes ! Chapeaux, drapeaux, klaxons, on peut compter sur eux pour mettre l'ambiance au bord du bassin. "On a fait 500 km pour venir, explique Fanny. Les enfants sont hébergés dans des familles saint-loises. C'est très convivial". 

50

Pour faire tourner ce meeting, une armée d'une petite cinquantaine de bénévoles. Vente de crêpes et de boissons, logistique... ça fait depuis septembre que l'équipe s'investit. "On a des familles entières de mobilisées sur ces deux jours", sourit François Gautier. 

25.000 

Le budget propre du meeting est "de 23 à 25.000 euros, confie François Gautier. L'idée, ce n'est pas de faire un événement pour gagner de l'argent. Mais pour faire vivre la natation et la faire découvrir. ça reste un sport qui est mis en valeur plutôt lors des JO ou les Mondiaux. Quand on peut le mettre en valeur pour les proches, ça permet de découvrir une ambiance qu'on ne devine peut-être pas". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu