Sports

Le pilote de F1 Esteban Ocon sportif normand de l'année

Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) jeudi 1 décembre 2016 à 19:10

Esteban OCON (Manor 31) devant une Force India. Ecurie qu'il rejoindra en 2017
Esteban OCON (Manor 31) devant une Force India. Ecurie qu'il rejoindra en 2017 © Maxppp - HOCH ZWEI

Esteban Ocon est le grand espoir du sport automobile français. Agé de 20 ans il a débuté cette saison en Formule 1 et ses prestations convaincantes lui ont valu une promotion en 2017. Un brillant parcours salué par l'Union des journalistes sportifs de Normandie avec ce prix de "sportif de l'année".

2016 restera une année charnière dans la carrière d'Esteban Ocon. Le jeune homme a forcé les portes de la Formule 1 en trois étapes. Tout commence début février lorsque Renault annonce ses pilotes pour son retour en tant qu'écurie à part entière. Ocon est recruté comme réserviste aux cotés du danois Magnussen et de l'anglais Palmer. Une récompense justifiée après son parcours sans faute dans les formules de promotion. De l'exigeant Frédéric Vasseur, directeur de l'écurie, à l'expérimenté Alain Prost, quadruple champion du monde de F1, les louages pleuvent sur le jeune normand. France Bleu y était et voici le reportage réalisé ce 3 février 2015

L'un des tops pilotes des 10 ans à venir ! - Frédéric VASSEUR, directeur de Renault Sport Formula One

Reportage le 3 février lorsque Renault recrute Esteban Occon comme pilote de réserve

Tout s'accélère cet été

Esteban Ocon va passer la première partie de la saison à observer, participer aux réunions techniques et parfois prendre le volant le vendredi matin lors des essais libres. Sa progression est aussi scrutée par Mercedes, l'écurie championne du monde depuis 2014, parce que le jeune Normand lui appartient. La firme à l'étoile a juste "prêter" Ocon à Renault, pour qu'il emmagasine de l'expérience. Pendant la trêve estivale, un volant se libère chez Manor, l'écurie la plus modeste du plateau. Cette dernière roule avec un moteur Mercedes et les dirigeants allemands voient l'occasion de lancer le jeune français pour les 9 derniers Grand-Prix de la saison. Esteban Ocon devient alors, quelques jours avant son vingtième anniversaire, le premier pilote normand titulaire en Formule 1 (même Jean-Pierre Jaussaud et Michel Ferté n'avaient pas eu cet honneur). Mais le challenge est relevé : Esteban Ocon sera comparé à son coéquipier allemand Pascal Wehrlein, lui aussi couvé par Mercedes. Ce sera, comme souvent en Formule 1, un duel entre deux jeunes loups avec un gagnant qui verra des portes s'ouvrir. Et un perdant pour qui l'avenir sera peut-être plombé par la défaite....

Esteban Ocon va faire une entrée prudente dans ce milieu impitoyable de la Formule 1. Logiquement dominé par son "coéquipier/adversaire" dans les premières courses, il ne s'affole pas. Le jeune normand apprivoise progressivement cette voiture, de loin la moins véloce du plateau. Il fait des courses propres, sans partir à la faute contrairement à Wehrlein, manifestement ébranlé par cette concurrence interne. L'allemand s'impose régulièrement en qualifications mais Ocon se révèle plus fiable en course. Renault montre son intérêt pour le recruter comme titulaire en 2017, ce qui oblige Mercedes à trancher : le constructeur allemand place Ocon chez Force India (autre cliente Mercedes) pour la saison prochaine. Une sacrée promotion pour le Normand, l'écurie anglo-indienne vient en effet de se classer 4e du championnat du monde ! Ce prochain transfert ne trouble pas Ocon, puisqu'il va disputer ses meilleures courses lors des ultimes Grand-Prix. Notamment au Brésil où sous une pluie diluvienne il sait éviter les pièges (contrairement à plusieurs pilotes pourtant rompus à l'exercice) pour conduire la modeste Manor à la 12e place après avoir longtemps occupé le top 10. Sacrée performance dans ces conditions de piste avec cette monoplace moins chargée en appuis !

Que de chemin parcouru depuis la présentation du team renault ! - Radio France
Que de chemin parcouru depuis la présentation du team renault ! © Radio France - Didier charpin

Parcours : le seul à avoir battu la star Verstappen !

Comme beaucoup de pilote, Esteban Ocon a débuté par le karting, à l'age de 4 ans, sur les pistes normandes. Mais son ascension, il l'a doit à son talent. Et pas à l'argent comme tant d'autres pilotes. Issu d'un milieu modeste, son père mécanicien est resté son principal support technique jusqu'au moment où il a été repéré à l'age de 12 ans par la structure Gravity Sport Management, affiliée à l'ancienne écurie Lotus. Puis Ocon a été récupéré par Mercedes en 2014. Il a gagné dans toutes les formules de promotion, celles qui imposent de féroces batailles entre les jeunes pilotes avides d'atteindre le Graal du sport auto : la Formule 1. Au tableau de chasse du jeune Normand, un nom ne passe pas inaperçu : Max Verstappen ! En 2014 le jeune néerlandais a en effet perdu le championnat d'Europe F3 face à Ocon. Sa seule défaite chez les jeunes ! Aujourd'hui Verstappen est une star de la F1, titulaire chez Red Bull et déjà vainqueur de Grand-Prix. Le "sportif normand de l'année 2016" aspire à le rejoindre sur les podiums.

Partager sur :