Tous les sports

Le pilote normand Pierre Gasly (enfin) promu en F1

Par Didier Charpin et Delphine Garnault, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mardi 26 septembre 2017 à 18:42

Pierre Gasly, désormais pilote officiel en Formule 1
Pierre Gasly, désormais pilote officiel en Formule 1 © Maxppp - x

La carrière de Pierre Gasly vient de connaître un brutal coup d’accélérateur ce mardi. Après de brillants résultats dans les formules de promotion le pilote normand se voit offrir une accession à la Formule 1. Portrait et perspective pour le jeune espoir du sport auto français..

L’annonce est tombée à la mi-journée : Pierre Gasly va remplacer le pilote russe Daniil Kvyat dès ce week-end au sein de l’écurie Toro Rosso. Vendredi matin il disputera sa première séance d’essai en tant que pilote officiel sur le circuit de Sepang (Malaisie). Membre de la filière Red Bull depuis 2013, il va donc piloter pour Toro Rosso, l’équipe « cadette » du groupe. Une promotion méritée estime Franz Tost, le directeur, dans un communiqué officiel de l’écurie "La Scuderia Toro Rosso a été mise en place par Red Bull pour donner sa chance à des jeunes de son programme junior en F1. Et c'est ce que nous faisons avec Pierre. Il a démontré qu'il le méritait ».

Le jeune normand de 21 ans fait en effet forte impression depuis deux ans. Champion GP2 2016 (l’antichambre de la F1) il a dû s’expatrier au Japon pour y disputer le très relevé championnat Super Formula. Et après une période d’adaptation en début de saison il a considérablement augmenté le rythme en enchaînant deux victoires et une deuxième place le week-end dernier. Il est même bien placé pour décrocher le titre lors de la finale qui sera disputée dans trois semaines.

Pierre Gasly va donc tenter de montrer ses qualités dans la catégorie reine du sport automobile. « C’est une grande opportunité pour moi. Je me sens prêt. Je ferai de mon mieux pour obtenir les meilleurs résultats possibles pour la Scuderia Toro Rosso ». Il ne sera pas totalement déboussolé puisqu’il a disputé plusieurs séances d’essais autant avec Toro Rosso qu’avec Red Bull, l’écurie star de la filière. En attendant il peut savourer sa promotion, les messages se sont multipliés ce mardi sur les réseaux sociaux.

Parcours : le sport auto dès le berceau

Pierre Gasly, né à Rouen en janvier 1996, a très vite baigné dans l’univers du sport automobile. Un grand-père membre de l'équipe de France de karting et une grand-mère championne régionale de Normandie en karting dans les années soixante. Un père également doué avec le volant (des titres en karting et en endurance) et des frères aussi piqué par le virus et pilotes de karting ! Une famille qui vit depuis longtemps au rythme des chronos au tour mais Pierre a « exporté » le nom Gasly sur la scène internationale. Avec une pointe de vitesse rapidement repéré par les dirigeants de Red Bull qui vont le soutenir financièrement durant son apprentissage dans les formules de promotions.

Pierre Gasly va vraiment se révéler aux yeux du grand public en 2016 en GP2. Malgré un début de championnat poussif en terme de résultats (3 podiums – 4 abandons) il va coiffer la couronne mondiale grâce à une solide fin de championnat (4 victoires). Les jeunes pilotes ne sont jugés que sur leur palmarès dans l’âpreté de ces courses de « jeunes loups » et Gasly a prouvé en 2016 qu’il avait bouclé son apprentissage. Faute de place en Formule 1, Red Bull l’a envoyé début 2017 au Japon se frotter aux pilotes locaux et internationaux du solide championnat Super Formula. Ses derniers résultats ont convaincu les dirigeants qu’il était temps de le lancer dans le grand bain de la Formule 1.

Pour préparer 2018

Franz Tost a confirmé ce mardi que la titularisation de Gasly va permettre d’observer son comportement pendant l’ensemble des week-end de Grand prix. Il devra convaincre en piste mais aussi dans les réunions techniques. Un pilote doit être capable de parfaitement analyser sa voiture, et les retours techniques permettent ensuite aux ingénieurs de trouver les bons réglages et la bonne stratégie.

En Malaisie puis au Japon, dans des pays où la météo vient souvent bouleverser les conditions d’adhérences en piste, Gasly va débuter sur des pistes très sélectives. Autour de lui il verra évoluer Esteban Ocon, le pilote Force India… et l’autre normand de la Formule 1. Né lui aussi en 1996, ils s’affrontaient déjà sur les pistes de karting en Normandie ! Sacrée destinée pour les deux pilotes de la région.