Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le président des Boxers de Bordeaux "déçu" de la suspension prolongée pour le championnat de Hockey

-
Par , France Bleu Gironde

La Fédération de Hockey sur glace a prolongé, ce mercredi soir, la suspension du championnat jusqu'au 1er décembre. Les Boxers de Bordeaux évoluent dans cette Ligue Magnus. Le président du club est déçu pour les supporters et pour les joueurs, ce n'est pas la solution qu'il préconisait.

Le président des Boxers de Bordeaux Thierry Parienty.
Le président des Boxers de Bordeaux Thierry Parienty. © Radio France - Thomas Coignac

Alors que la Fédération de Hockey sur glace annonce, ce mercredi soir, la suspension de la Ligue Magnus jusqu'au 1er décembre, le président des Boxers de Bordeaux affiche son mécontentement. Thierry Parienty, à la tête du club depuis six ans, prônait plutôt l'inverse car maintenant il va falloir "maintenir l'activité physique des joueurs sans jouer", déplore-t-il. Il ajoute : "Je suis déçu pour les supporters, les abonnés, pour les partenaires et pour les joueurs."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Depuis mi-septembre, la jauge de la patinoire avait été ramenée à 1 000 spectateurs et, depuis la fin du mois d'octobre, La Ligue Magnus était l'une des rares à s'arrêter, contrairement aux autres sports de salle comme le Basket, le Volley ou encore le Handball. "On vient déjà de six mois sans jouer où, sur les plans humain et sportif, ça n'est pas très positif", conclut Thierry Parienty.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess