Tous les sports

Le Rallye Le Touquet-Pas de Calais vu par...

France Bleu jeudi 6 mars 2014 à 11:31

Le Rallye Le Touquet-Pas de Calais vu par...

Jean-Marc Roger, président du Comité d'organisation du Rallye Le Touquet - Pas-de-Calais

Vendredi 14 mars

Un an après avoir disputé l’épreuve entre des murs de neige, les concurrents auront cette année un terrain sec et un grand soleil. Jean-Marc Roger se réjouit de la façon dont débute cette 54e édition.

« Les conditions climatiques sont excellentes quand on compare la situation à l’année dernière. Tous les éléments sont réunis pour avoir un très beau rallye. Il y a un beau plateau en qualité et en qualité. Vendredi il fera très beau, certainement samedi aussi. Je pense que l’on verra beaucoup de monde au bord des routes, les spectateurs ayant déjà l’habitude d’assister en nombre au spectacle que nous leur proposons. »

 « Nous sommes fiers de constater que le Rallye Le Touquet – Pas-de-Calais continue à compter année après année parmi les évènements régionaux les plus attendus. C’est la récompense des efforts produits par notre équipe, et grâce au soutien et la confiance renouvelée par nos partenaires, sans qui rien ne serait possible. »

 «  Je suis également heureux de compter sur la présence des coupes de marque, qui ont ajouté Le Touquet à leur calendrier, ainsi qu’à tous les pilotes d’avoir fait le déplacement. C’est un rallye éloigné pour beaucoup de pilotes mais nous sommes ravis que l’épreuve compte aux yeux de ces concurrents. Ils ont répondu dans des proportions que nous n’osions pas imaginer. »

Samedi 15 mars

« La journée s’est très bien déroulée au niveau organisationnel. Tout était en place à l’heure, du podium de départ au marquage des spéciales. Les nouvelles Règles Techniques de Sécurité ont été appliquées au pied de la lettre, afin d’être en conformité avec les directives 2014 de la Fédération Française du Sport Automobile. »

« Pour les concurrents, la journée s’est également bien déroulée, avec le départ sous un magnifique soleil, et des premières spéciales très rapides mais sans gros pépin. En revanche, le temps a changé à partir de la mi-journée et ça a dû être difficile de rouler dans le brouillard lors des spéciales de nuit. Ca nous a tous surpris, on ne pensait pas avoir ce temps aussi tôt. Mais c’est le charme du rallye, même si les pilotes ont souffert de ces conditions. »

« J’espère que le temps se découvrir ce samedi, alors que le plafond nuageux a l’air plus haut. Malgré le temps, on attend énormément de spectateurs au bord des routes mais aussi au Touquet pour la spéciale du front de mer et l’arrivée. Il y avait déjà énormément de monde pour un vendredi sur la spéciale spectacle, au bord des routes aussi mais, sur la digue, je pense que l’on n’avait jamais eu autant de monde. Ce samedi, nous devrions encore être surpris par l’engouement que suscite cette épreuve. Je suis très satisfait de la première journée, je signe pour samedi ! »

Dimanche 16 mars

« Nous faisons un très bon bilan à l’issue de ce 54e Rallye Le Touquet – Pas-de-Calais. On ne pouvait pas rêver mieux, avec un plateau d’une si belle qualité, de belles bagarres et un podium final sous le soleil. Il n’y a pas eu de gros incidents. Les commissaires et les membres de l’organisation sont satisfaits et ont le sourire à l’arrivée de cette épreuve. »

 « Il y a eu énormément de spectateurs dans les spéciales et à l’arrivée au Touquet. C’est le Député-Maire Daniel Fasquelle qui le dit lui-même, de mémoire de Touquettois, nous n’avons jamais vu autant de monde sur la digue, ni pour le Rallye, ni pour tout autre manifestation. C’est une réelle satisfaction à ce niveau, qui nous rassure et nous donne envie de continuer dans ce que nous entreprenons. Avoir des spectateurs est la meilleure réponse au travail que nous fournissons. »

« On pourrait penser qu’un Rallye du Touquet sans pluie, ce n’est pas vraiment le Touquet. Les routes étaient sèches, le principal problème était la poussière, à cause de la terre et du manque de pluie. Avec ces conditions, nous sommes arrivés à des vitesses très élevées. C’est certainement ce qui a causé les principales sorties de routes. Mais cela montre que ce tracé est aussi sélectif sans humidité. »

« La spéciale qui fait une boucle partielle en utilisant le même tronçon est une particularité nordiste qui nous plait. C’est vrai que ça rajoute du piment et un peu de stress pour les concurrents mais ce n’est pas pour ça que nous le faisons. Nous avons besoin de beaucoup de commissaires dans une épreuve comme celle-ci. Cette boucle partielle nous permet de rallonger les spéciales sans devoir augmenter le nombre de commissaires. Je tiens d’ailleurs à remercier toutes les commissaires et les bénévoles qui ont travaillé sur cette édition 2014, en espérant faire encore mieux la prochaine fois. »  /node/ac4dfe6e-802e-11e2-a7b7-782bcb76618d

Partager sur :