Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le sportif boulonnais Jimmy Gressier dénonce les "pratiques de tricheur" d'un champion algérien

-
Par , France Bleu Nord

Dans une vidéo Instagram, postée le mercredi 4 novembre et vite retirée du réseau social, le fondeur Jimmy Gressier dénonce "les pratiques de tricheur" de Taoufik Makhloufi, le champion olympique algérien de 1500m. Le Boulonnais dit avoir trouvé dans son sac du matériel pouvant servir au dopage.

Le fondeur explique avoir trouvé des seringues et des médicaments dans un sac au centre d'entraînement de l'Insep. (Image d'archive)
Le fondeur explique avoir trouvé des seringues et des médicaments dans un sac au centre d'entraînement de l'Insep. (Image d'archive) © Radio France - Romain Berchet

Dans une série de vidéos, depuis supprimées du réseau social le mercredi 4 novembre, Jimmy Gressier expliquait avoir découvert des seringues et des médicaments dans un sac au centre d'entraînement de l'Insep. Il mettait en cause le champion olympique algérien Taoufik Makhloufi.

Pour moi c'est une pratique dopante de prendre autant de produits pour réussir."

"Je ne suis pas en train de dire que Makhloufi a triché, je ne le sais pas. En tout les cas, il a des pratiques de tricheur." dénonçait l'athlète français. Il racontait avoir "fouillé" dans un sac qu'il attribut au coureur algérien, "pour voir s'il avait les nouvelles pointes", de nouvelles chaussures d'athlétisme. A la place, il tombe sur des médicaments et du matériel d'injection, enveloppés dans des couches et des couches de cellophane. "Je me suis dit "Oula c'est chaud!" Moi vous pouvez venir, ma trousse de toilette et cetera, elle est pas emballée dans du cellophane." 

Capture d'écran de la "story" Instagram de Jimmy Gressier.
Capture d'écran de la "story" Instagram de Jimmy Gressier.
Capture d'écran de la "story" Instagram de Jimmy Gressier.
Capture d'écran de la "story" Instagram de Jimmy Gressier.

Les nombreuses boites de médicaments "ne sont pas des produits dopants" continue le sportif, "mais pour moi c'est une pratique dopante de prendre autant de produits pour réussir." Il avait déjà témoigné mardi 3 novembre dans le journal l'Equipe, ce qui lui avait valu des commentaires acerbes d'internautes sur les réseaux sociaux. D'autres sportifs français lui ont apporté leur soutien, comme le coureur Louis Gilavert. "Nous les athlètes propres, il nous a aidé à démasquer une personne qui a des pratiques dopantes. Moi je te dis, merci Jimmy."

Taoufik Makhloufi affirme être "un athlète propre"

Le nom de Taoufik Makhloufi était apparu dans Stade 2. Selon l'émission sportive de France 2, une enquête préliminaire a été ouverte par le pôle santé du parquet de Paris, pour savoir à la fois si ces produits étaient illicites, mais aussi si ce sac appartient bien à Taoufik Makhloufi. Le champion olympique a fait savoir qu'il était un "athlète propre" et qu'il n'avait "jamais touché aux produits dopants". Il dénonce une "campagne calomnieuse" après la diffusion de ce reportage.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess