Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Le Stade Pierre Mauroy accueillera la demi-finale de Coupe Davis France-Espagne mi-septembre

vendredi 4 mai 2018 à 16:17 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord et France Bleu

Le stade Pierre Mauroy de Villeneuve d'Ascq, près de Lille, accueillera, de nouveau, la Coupe Davis, du 14 au 16 septembre 2018. La Fédération française de Tennis l'a annoncé ce vendredi après-midi à l'issue de son comité exécutif.

Jo-Wilfried Tsonga, lors de la finale de Coupe Davis face à David Goffin, au stade Pierre Mauroy, en novembre 2017
Jo-Wilfried Tsonga, lors de la finale de Coupe Davis face à David Goffin, au stade Pierre Mauroy, en novembre 2017 © Radio France - Stéphane Barbereau

Villeneuve-d'Ascq, France

Et de quatre ! Le stade Pierre Mauroy va accueillir pour la quatrième fois la Coupe du Monde par équipes de tennis, du 14 au 16 septembre 2018. Après la finale (perdue) France-Suisse en 2014, la demi-finale (gagnée) France-Serbie en septembre 2017 et la finale (gagnée) France-Belgique en novembre 2017, la Coupe Davis fait donc son retour dans l'enceinte nordiste, la seule en France à pouvoir accueillir autant de monde, sous un toit. 

28 000 spectateurs

C'est sans doute la capacité d'accueil du grand stade qui a, sans doute, fait pencher la balance en faveur de la Métropole Européenne de Lille, qui sera chargée d'organiser l'événement. Les matchs se dérouleront sur un court en dur et avec le toit fermé. Le Président de la Mel, Damien Castelain ne cache d'ailleurs pas sa joie de voir revenir cet événement :