Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le tournoi international de tennis de Bressuire a bien lieu, grâce à une bulle sanitaire

-
Par , France Bleu Poitou

Avec la crise sanitaire, difficile de faire du sport. Seules les compétitions professionnelles peuvent se tenir. C'est le cas de l'IFT Future du tennis club de Bressuire, un tournoi international pour les jeunes tennismen professionnels. Une compétition avec des règles sanitaires draconiennes.

Masques, gel et prise de température... Le protocole sanitaire était rodé à Bressuire.
Masques, gel et prise de température... Le protocole sanitaire était rodé à Bressuire. © Radio France - Thibault Lecoq

Le sport professionnel a le droit de continuer. Ce dimanche à 10h30 au complexe départemental de Bressuire, c'est la finale de l'ITF Future, la première compétition de tennis professionnelle notamment pour les jeunes joueurs. La compétition, sans public ni sponsors, crise sanitaire oblige, a commencé le 17 janvier dernier. Le tennis club de Bressuire a beaucoup travaillé pour créer une bulle sanitaire autour des joueurs, entraineur et des bénévoles. C'est surtout passé par de l'anticipation.

En cas de découverte, on savait tout de suite comment prendre le problème." Pierre-Jean Drouillard, président du tennis club de Bressuire.

"Il fallait savoir, si on avait le moindre problème, comment on allait gérer le problème pour l'isoler", explique le président du club. En plus des gestes barrières "classiques", comme les masques, le gel ou la prise de température et des noms et coordonnées de chaque personne à l'entrée, d'autres solutions avaient été préparées au cas où. Par exemple, une salle était disponible s'il y avait un cas positif. Un médecin était prévu et une priorité donnée dans un laboratoire d'analyse pour avoir le résultat des tests rapidement. Des prévisions qui n'ont pas eu besoin d'être utilisées. D'après Pierre-Jean Drouillard, les bénévoles comme les sportifs et leurs équipes ont tous jouer le jeu. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Tous les participants ont fait très attention, car c'est pour eux une joie de pouvoir faire ce tournoi. Côté bénévoles, on a pu se retrouver. Le côté "huis-clos" de la compétition a resserré les liens. Côté joueur, beaucoup de tournois sont annulés, parfois même au dernier moment. "Mentalement, c'est très très difficile", admet Zizou Bergs, un joueur belge de 21 ans. Pouvoir jouer est donc une bénédiction. Le tournoi IFT Future de Bressuire est le seul pour l'instant en France à avoir lieu. C'est aussi une fierté pour Alain Moreau, le vice-président de la fédération française de tennis et ancien président du club.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess