Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Tous les sports

Les brillantes qualification d’Esteban Ocon et Pierre Gasly au Grand Prix d’Italie de Formule 1

samedi 1 septembre 2018 à 16:52 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Ils s’élanceront encore dans le top 10 ! Esteban Ocon a signé le 8e chrono des qualifications du Grand Prix d’Italie de Formule 1. Le pilote ébroïcien termine devant Pierre Gasly étonnant 9e avec sa Toro Rosso pourtant mal adaptée au circuit de Monza.

Esteban Ocon solide 8e des qualification du Grand Prix d'Italie de Formule 1
Esteban Ocon solide 8e des qualification du Grand Prix d'Italie de Formule 1 © Maxppp - Valdrin XHEMAJ

Normandie, France

Un nouveau joli tir groupé des pilotes normands en qualifications du Grand Prix d’Italie de Formule 1. Avec les deux régionaux roues dans roues : Esteban Ocon 8e (à 1/10e de la sixième place) devant Pierre Gasly 9e, lors de la séance la plus rapide de l’histoire avec une pole-position à 263 km/h de moyenne au tour. 

Esteban Ocon dans le groupe des chasseurs.

Une semaine après son exploit aux qualifications du Grand Prix de Belgique, Ocon s’offre à nouveau un passage en Q3, parmi les dix meilleurs des deux premières séquences de qualifications. Le Normand signe le 8e chrono, à distance des intouchables Ferrari, Mercedes et Red Bull (uniquement celle de Verstappen), mais au contact des meilleurs “chasseurs” des autres écuries. Il termine à 1/10e de seconde de Romain Grosjean (6e). Un solide résultat pour le jeune ébroïcien, à l’avenir incertain au sein de son écurie Racing Point Force India. Il finit loin devant son coéquipier Sergio Perez éliminé dès la Q1. Le Mexicain est curieusement resté au stand quand les autres voitures bouclaient leur dernier tour lancé !

Encore un résultat aussi positif qu'inattendu pour Pierre Gasly - Maxppp
Encore un résultat aussi positif qu'inattendu pour Pierre Gasly © Maxppp - Hoch ZWEI

Pierre Gasly s’invite encore dans le top 10 

Pierre Gasly a encore réussi un petit miracle en atteignant la Q3 avec sa Toro Rosso / Honda en déficit de puissance pure par rapport aux moteurs Renault, Mercedes et Ferrari. Il a bénéficié de quelques éléments favorables en Q2 : touchette Alonso/Magnussen dans leur dernier tour et pas de chrono pour Hulkenberg condamné à partir en fond de grille. Mais il a encore repoussé les limites de sa voiture pour signer un tour de…. deux millième de seconde plus rapide que le Danois pour passer en Q3 ! Dans la finale de ces qualifications Gasly a encore surpris en battant le canadien Stroll, équipé du puissant moteur Mercedes. Après son brillant week-end en Belgique, il confirme encore la pertinence du choix de Red Bull qui a choisi de le prendre pour la saison 2019.

Un supersonique doublé Ferrari

Portés par leurs tifosis, les pilotes Ferrari ont claqué les meilleurs chronos. Avec une pole-position pour Kimi Raïkkönen en 1’19”119 à 263 km/h de moyenne. Jamais les Formule 1 n’étaient allées aussi vite ! Le Finlandais s’élancera devant les deux candidats au titre mondial : Sebastian Vettel et Lewis Hamilton. Départ du Grand Prix d’Italie ce dimanche à 15h10.