Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Les championnats de France de ski de fond d'été en Auvergne

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le sprint ce vendredi soir à Issoire, la longue distance ce samedi à Picherande, les meilleurs fondeurs français sont en Auvergne. Ils se disputent le titre de champion de France d'été, sur des rollerskis.

La bagarre dans les rues d'Issoire
La bagarre dans les rues d'Issoire © Radio France - Emmanuel Moreau

Auvergne, France

Au lieu de faire venir les spectateurs au bord des pistes, le rollerski permet aux fondeurs d'aller à la rencontre du public. Le geste du fondeur est le même, cette pratique permet surtout aux skieurs de s'entraîneur quand il n'y a pas de neige et est devenue une discipline à part entière, au point de se disputer un titre de champion de France. Même s'il a un peu moins de prestige que le titre sur de véritables skis de fond, 214 concurrents, hommes et femmes, des cadets aux seniors, sont présents en Auvergne pour se disputer les récompenses.

Pour l'équipe de France, c'est une des phases de préparation. Le championnat vient conclure un gros bloc d'entraînement, avec une semaine de stage dans le Sancy. Avant cela, les Bleus ont passé deux semaines en Norvège, où ils ont affronté les meilleurs mondiaux. Seul petit regret, le meilleur fondeur français, Maurice Manificat est blessé et donc absent. Malgré tout, quatre médaillés olympiques des Jeux de Pyongchang sont eux bien présents.

Ce vendredi, pour la première compétition, le sprint, les fondeurs ont été gênés par un petit crachin. La chaussée était glissante, ce qui a provoqué pas mal de chutes dans l'épreuve de qualification, un contre la montre qui permet ensuite de répartir les partants dans les différents quart de finale. Ensuite, six coureurs s'affrontent, les deux premiers sont qualifiés pour l'épreuve suivante et ainsi de suite jusqu'au podium.

Une épreuve courte, 1150 mètres alors que ce samedi à Picherande, ce sera une course longue distance, un circuit de quatre kilomètres à parcourir plusieurs fois selon les catégories. La course se fera sous le format d'une mass-start, tous les concurrents partent ensemble. La compétition est prévue de 10 heures à midi et demi.