Tous les sports

Les chevaux normands Ornella Mail HDC et Orient Express HDC tirent leur révérence à Paris

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mercredi 30 novembre 2016 à 13:43

Patrice Delaveau aux côtés de Orient Express HDC
Patrice Delaveau aux côtés de Orient Express HDC © Radio France - Olivier Duc

Orient Express HDC et Ornella Mail HDC seront au Paris Longines Masters ce samedi. Ils ne participeront pas à la compétition mais feront leurs adieux sportifs. Un moment fort pour leur cavalier, Patrice Delaveau, qui avait décroché 2 médailles d'argent au Jeux Equestre Mondiaux avec Orient Express.

Vos deux chevaux, Ornella Mail HDC et Orient Express HDC, vont avoir droit ce week-end à un bel hommage sportif à Paris.

Comme beaucoup de ces grands champions, on essaye de leur faire de beaux adieux devant le public français qui les ont tant vu et tant suivi tout au long de ses dernières années, notamment Orient Express HDC qui avait fait un championnat du monde à Caen absolument fantastique. Pour les honneurs du public et pour le cheval, c'est bien de faire une petite fête pour leurs adieux.

"Pour les honneurs du public et pour le cheval, c'est bien de faire une petite fête pour leurs adieux"

On les fera venir en piste. bien souvent, les chevaux qui font leurs adieux peuvent les faire sur une épreuve. Nous avons décidé de ne pas les faire sauter une dernière épreuve et de les présenter au public.

Ce doit être un moment émouvant pour vous?

Je vous dirai ça une fois que je l'aurai fait. C'est la première fois que je ferai ça avec un de mes chevaux. A chaque fois que j'ai assisté à ce genre de petites cérémonies, c'est vrai que ça fait quelques choses. Ce sont des chevaux qu'on a beaucoup vu, avec qui on a je ne dirai pas combattu mais fait de grosses compétitions. On a vécu de bons et de mauvais moments, c'est ça aussi le sport. En plus ce sont des chevaux avec qui je vis depuis sept-huit ans maintenant, tous les jours au quotidien. C'est sûr qu'émotionnellement ça fera un petit quelque chose de faire leurs adieux devant le public parisien.

Ce sont des chevaux avec qui je vis depuis sept-huit ans maintenant, tous les jours au quotidien. C'est sûr qu'émotionnellement ça fera un petit quelque chose de faire leurs adieux devant le public parisien

A quoi ressemblera leur vie de retraités?

Disons que ce ne sera pas tout à fait une vie de retraité pour eux. Surtout pour Orient Express qui va attaquer sa deuxième vie maintenant. C'est un cheval étalon, qui n'a jamais pour le moment fait trop la monte. On a toujours privilégié le sport. Maintenant, il va passer à sa deuxième carrière, c'est à dire de reproducteur. Il aura aussi beaucoup de travail au printemps puisqu'il aura énormément de demandes. Comme c'est un grand champion, je pense qu'il y aura beaucoup de juments qui demanderont ses services.

Comme Orient Express est un grand champion, je pense qu'il y aura beaucoup de juments qui demanderont ses services (..) Ce sont des étalons qui peuvent avoir si tout va bien entre 60 et 70 naissances par an

Combien peut-il avoir de poulains dans sa seconde carrière?

Les grands chevaux de compétitions peuvent avoir jusqu'à cent demandes par an. Ce sont des étalons qui peuvent avoir si tout va bien entre 60 et 70 naissances par an. Ornella Mail qui n'aura évidemment qu'un poulain par an va également commencer sa vie de poulinière.

C'est sûr que cette semaine à Caen pendant les championnats du monde a été son moment le plus fort. On est reparti avec deux médailles d'argent devant notre public, à Caen, chez nous

Ornella Mail HDC et Orient Express HDC auront quinze ans en janvier. Quelle est leur espérance de vie?

Ce sont quand même des sportifs. Normalement, la moyenne va entre 18 et 25 ans. Après, c'est comme un humain. Il y en a qui arrivent à mieux vieillir que d'autres mais les chevaux ne sont pas très vieux et finissent leur carrière en pleine forme. Les chevaux sont magnifiques, ils ne sont pas trop usés par le sport donc je suppose que ce sont des chevaux qui vont aller jusqu'à leur vingt ans.

Les chevaux sont magnifiques, ils ne sont pas trop usés par le sport donc je suppose que ce sont des chevaux qui vont aller jusqu'à leur vingt ans.

Je suppose que le moment le plus fort que vous avez vécu avec Orient Express HDC, ce sont les Jeux Équestre Mondiaux en 2014?

C'est sûr que cette semaine à Caen pendant les championnats du monde a été son moment le plus fort. On est reparti avec deux médailles d'argent devant notre public, à Caen, chez nous. C'était quelque chose pour moi de fantastique. C'est un souvenir que je garderais je pense à vie gravé en moi.

Et pour Ornella Mail HDC?

Elle n'a jamais participé à de championnats. Par contre, elle a gagné énormément de très belles épreuves . Ce qu'il y a de plus célèbre chez elles, ce sont les deux victoires du derby de la Baule à chaque fois en faisant des shows incroyables. C'est une jument qui plaisait énormément au grand public parce qu'elle faisait beaucoup de cinéma, de show et ça fait du bien de voir des chevaux qui sortent un petit peu de l'ordinaire. Ornella était une vraie artiste.

Malheureusement on a raté deux fois les Jeux Olympiques.

La déception, je suppose, c'est de ne pas avoir participé aux Jeux Olympiques avec orient Express HDC?

C'est vrai. Malheureusement on a raté deux fois les Jeux olympiques. A Londres, le cheval s'était blessé juste trois semaines-un mois avant de partir. C'est le sport, on voit ça beaucoup chez les footballeurs, une petite blessure qui rend indisponible. Et malheureusement cet été, le cheval est tombé un petit peu malade. Il a attrapé un virus. Il a eu un peu de mal à s'en défaire et malheureusement on ne l'a pas jugé assez en forme pour participer à ces Jeux Olympiques. C'est vrai que deux fois malheureusement on a raté les Jeux. C'est comme ça.

C'est dur, parce que vous former un couple...

...oui, surtout pour les jeux de Londres. On n'était pas favori mais on faisait partie des couples avec une certaine chance de médailles. Donc, ça c'était un coup très très dur. Cette année, j'étais préparé un petit plus longtemps avant. On avait bien senti que le cheval n'était pas dans sa forme habituelle. C'est nous qui avons vraiment décidé de ne pas lui infliger cette sélection qui aurait été trop difficile pour lui. Ca ne nous est pas tombé sur la tête. On s'en est aperçu en faisant des concours qu'on avait un cheval qui n'était pas suffisamment en forme pour participer aux Jeux Olympiques donc c'était un petit peu différent.

Ecoutez le Normandie Sports consacré à Orient Express HDC

Partager sur :