Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Les coulisses du Tour du Limousin : dans la musette des cyclistes

vendredi 23 août 2013 à 11:41 Par Alexandre Chassignon, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin

Pendant quatre à six heures chaque jour ils sont sur la route. Le reste de la journée des coureurs du Tour du Limousin est consacré à la récupération et à... l'alimentation. Cet élément essentiel rythme la vie de toute l'équipe.

Les sandwiches-bouchées préparés avant le départ dans le car de l'équipe.
Les sandwiches-bouchées préparés avant le départ dans le car de l'équipe. © Alexandre Chassignon - Radio France

Trois heures avant l'effort, ils font le plein de sucres lents. Les coureurs cyclistes engagés dans le Tour du Limousin doivent préparer leurs estomacs aux heures de course qui les attendent. Bien sûr ils bénéficient de ravitaillements, à mi-parcours.

Des sandwiches presque normaux

Dans les musettes, des sacs en tissu, d'abord du liquide : deux bidons, soit un litre. Les cyclistes en avaient autant dans les poches au départ. Nature, avec des sels minéraux ou du sirop, ils se ravitaillent ensuite au coup par coup. Pour le solide, des sandwiches assez classiques : de la viande, du fromage (mais pas trop gras). La principale différence tient dans la taille : ce sont presque des bouchées, plus pratiques à manger en roulant.

Le remplissage des bidons prend près d'une heure chaque jour. - Radio France
Le remplissage des bidons prend près d'une heure chaque jour. © Radio France

La légende veut que les cyclistes se gavent de pâtes. C'est en partie vrai. Mais cela n'a rien d'obligatoire, comme en témoigne Thomas Voeckler. Le coureur d'AG2R La Mondiale, dernier Français porteur du maillot jaune sur le Tour de France, est pro depuis 13 ans.

Thomas Voeckler "pas trop adepte des pâtes"

Thomas Voeckler raconte sa journée

6H-9H Tour Du Limousin / Coulisses