Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports DOSSIER : Jeux olympiques d'hiver 2018 de PyeongChang

Les JO 2018 de Jean-Frédéric Chapuis

vendredi 5 janvier 2018 à 5:02 Par Virginie Salanson et Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie

Jean-Frédéric Chapuis, le skieur de Val-Thorens survole sa discipline, le skicross. Champion Olympique en titre et vainqueurs des trois dernières coupes du monde, il se prépare pour les JO de Pyeongchang, en Corée du Sud en février prochain. Portrait express.

Jean-Frédéric Chapuis lors de sa victoire en Coupe du monde de skicross en 2015.
Jean-Frédéric Chapuis lors de sa victoire en Coupe du monde de skicross en 2015. © Maxppp -

Jean-Frédéric Chapuis, skieur acrobatique de 28 ans, spécialiste du skicross. Champion olympique lors des JO de 2014 à Sotchi, il réalise à cette occasion le premier triplé français dans des Jeux olympiques d'hiver avec Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol. En 2015, 2016 et 2017, il gagne la Coupe du monde de skicross trois années consécutives et a désormais gagné tous les titres dans cette discipline.

Votre premier souvenir de JO ?

J'en ai deux : la chute à Nagano d'Herman Maier et la victoire de Jean-Luc Crétier, en 1998, à Nagano. 

Des JO en Corée du sud, ça vous inspire quoi ? 

Ça va être un peu délicat. La course ça va être à partir de six heures du matin. Comme d'habitude, à Val Tho, ils feront ce qu'il faut pour que tout le monde puisse se réunir pour suivre la course et m'encourager. On y est allé il y a deux ans. Ça m'avait bien plus, donc j'espère que j'en sortirai avec des bons souvenirs. 

L'objet que vous n'oublierez pas de mettre dans votre valise pour partir aux Jeux ?

Bonne question (rires) Je ne suis pas trop superstitieux donc.... Pour le voyage, des écouteurs pour passer un voyage d'avion tranquille et se reposer, surtout si ça brasse. 

Votre caractère, en quelques mots ?

Oh je suis facile à vivre ! Je suis quelqu'un de joueur. J'adore le challenge, faire un défi pour n'importe quoi. Avec mon collègue Arnaud (Bovolenta NDLR), on en est à faire le chi-fu-mi pour savoir quel lit on choisit dans la chambre ! (rires)

Votre truc pour décompresser ?

Quand je sens que je suis un peu tendu, j'aime bien m'enfermer un peu et puis juste un peu de repos pour m’arranger un peu le tête.