Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Jeux olympiques d'hiver 2018 de PyeongChang

Les JO 2018 de Chloé Trespeuch

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie

La jeune championne de snowboard cross se prépare pour les JO de Pyeongchang, en Corée du Sud en février prochain. Portrait express.

Chloé Trespeuch en 2014 à La Plagne
Chloé Trespeuch en 2014 à La Plagne © Maxppp -

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

La snowboardeuse de Bourg-Saint-Maurice âgée de 23 ans est une spécialiste du snowboard cross. Chloé Trespeuch est médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Sotchi en 2014. 

Votre tout premier souvenir de Jeux Olympiques ? 

C'est Karine Ruby (décédée en montagne en 2009 NDLR) qui était la plus grande athlète du snowboard cross et qui est passée à côté des Jeux Olympiques parce qu'il avait neigé et qu'elle n'avait pas eu beaucoup de chance (16e place aux JO de Turin en 2006 NDLR).

L'importance des JO par rapport à la saison régulière de coupe du monde ? 

Pour nous qui venons d'un sport peu médiatisé, c'est vraiment le moment où on peut montrer notre sport au grand public. C'est différent également d'une coupe du monde car on est là pour représenter notre pays et notre drapeau. On est mélangé avec toutes les disciplines et on a tous le même objectif : ramener des médailles pour la France. 

C'est un gros pari, on se prépare quatre ans pour une seule journée... C'est l'objectif phare de tout athlète, c'est quand même assez spécial.

Des rituels que vous respectez ? 

Ça commence le matin en se levant avec le réveil musculaire. je fais toujours les mêmes mouvements pour réveiller tout mon corps et puis je fais beaucoup de visualisation pour réussir à être concentrée dès le début de ma course et être présente mentalement à 100%.

Des défauts ? 

Têtue et impatiente, c'est ce qu'on dit !

Côté nourriture, salée ou sucrée ?

Sucrée ! Avec les desserts... un tiramisu ou une crème brûlée par exemple ou un macaron ou des chocolats ! je ne suis pas très compliquée de ce côté là ! Mais je fais quand même attention en hiver et je contrôle ce que je mange. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess