Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Les Manceaux en force au championnat du monde de karaté

mercredi 11 novembre 2015 à 15:35 Par France Bleu Maine, France Bleu Maine

Cinq jeunes du Samouraï 2000 portent les couleurs de la France aux Mondiaux qui débutent ce jeudi à Jakarta, en Indonésie. Leila Heurtault vise l’or en catégorie espoirs (- 61 kg).

Leila Heurtault lors de la finale de l'Euro 2014
Leila Heurtault lors de la finale de l'Euro 2014 - capture d'écran

C’est le club le mieux représenté dans les rangs de l’équipe de France pour ces Mondiaux de karaté à Jakarta : le Samouraï 2000, qui fête ses 30 ans cette année, envoie cinq compétiteurs en Indonésie. Quatre concourent dans la catégorie « juniors » : Gwendoline Philippe (quart de finaliste il y a deux ans aux Mondiaux en Espagne), Sabrina Ouihaddadene, Dnylson Jacquet et Arthur Merienne. En catégorie « espoirs », toute l'attention se porte sur Leila Heurtault, d’où une pression certaine.

J'essaie de ne pas partir comme une tête de série - Leila Heurtault

"C’est difficile à gérer d’être championne du monde en titre et double championne d’Europe en titre", confesse la jeune fille à la longue tresse noire. "J’essaie de ne pas partir comme une tête de série et de rester humble, en prenant les choses combat après combat. […] En tout cas, partir tous les cinq, c’est vraiment beau, et on s’entraide vraiment".

Leila dans le viseur

Forcément, la Guyanaise vise l’or, sinon rien. Pour son coach Didier Moreau, Leila est clairement dans le viseur des autres engagées. "Quand elle est arrivée en compétition, elle a tout cassé parce qu’elle avait ses spécificités et l’effet de surprise a joué à plein. Son style de combat est mieux connu de ses adversaires maintenant, c’est donc là-dessus qu’on a travaillé".

Pour compliquer encore un peu la tâche de la Mancelle, il y a eu cette blessure au genou il y a quelques semaines en Croatie. Une difficulté supplémentaire sur le plan tactique, mais l'entraineur veut croire que le mental l'emportera, et qu'elle saura surprendre ses adversaires.