Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Mondiaux scolaires d'ultimate frisbee (pour l'instant) pas perturbés par la canicule

-
Par , France Bleu Maine

La première édition des championnats du monde des scolaires de l'ultimate frisbee se tient cette semaine au Mans. Les organisateurs se préparent à devoir changer leur programme, en raison de la canicule, mais espèrent s'en tenir au calendrier annoncé.

Les pomp-pom girls sont des collégiennes mancelles inscrits au step dans leur établissement
Les pomp-pom girls sont des collégiennes mancelles inscrits au step dans leur établissement © Radio France - Emeline Vin

Il est à peine midi et le soleil tape déjà fort sur le terrain du stade Delaune, au Mans. "Ils ont souffert sur la dernière partie du match", souffle Guillaume Le Glorennec, coach de l'équipe d'ultimate frisbee du lycée Montesquieu. A chaque changement de joueurs, les participants aux championnats du monde des scolaires se précipitent à l'ombre sous les barnums et sur les bouteilles d'eau conservées dans des glacières. 

Côté équipement, les jeunes joueurs sont parés : casquettes, lunettes de soleil, crèmes solaires... Pour la pause de midi, le stade est évacué et tous les jeunes sportifs peuvent profiter d'une douche bien fraîche dans leur résidence. 

"Il faut voir qu'il y a possibilité de se mettre à l'ombre, qu'il y a de l'eau à disposition partout sur le terrain, montre Ludovic Romano, organisateur du tournoi. Et puis les joueurs ne jouent pas très longtemps : ils ont deux matches de 45 minutes par jour, et ne jouent pas pendant tout le match !

Des précautions prises en amont, mais pas de dramatisation 

Le responsable de l'Union nationale du sport scolaire (UNSS) dans les Pays de la Loire se veut rassurant. "On ne sait pas encore jusqu'à quelles températures ça va monter. Pour l'instant, c'est vivable, et on ne veut pas dramatiser !" Mais il l'assure : aucun risque ne sera pris. "Tout est prêt si besoin, on a des solutions de repli, comme jouer plus tôt le matin ou plus tard le soir. En plus, notre terrain est éclairé !

Le problème, c'est que de nombreux jeunes sont mobilisés sur le tournoi : des apprentis secouristes, arbitres, traducteurs... "On ne peut pas mobiliser les jeunes bénévoles tard le soir, et c'est le coeur du projet. On espère pouvoir laisser la compétition telle quelle." 

Quant à la finale de vendredi, programmée au MMArena du Mans, 3 000 scolaires étaient attendus. Plusieurs établissements ont déjà annulé leur participation pour ne pas prendre de risque de coup de chaud. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess