Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le centre aquatique Ingreo à Montauban pourrait expérimenter une réouverture courant juin

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Le ministère des Sports s'apprête à autoriser une dizaine de piscines françaises à rouvrir en respectant un protocole sanitaire très strict, pour étudier ensuite une ouverture plus large sur le territoire. La piscine Ingréo à Montauban pourrait faire partie des établissements retenus.

Le centre aquatique Ingréo à Montauban est le troisième plus grand centre aquatique de France.
Le centre aquatique Ingréo à Montauban est le troisième plus grand centre aquatique de France. © Radio France - Magalie Lacombe

"En raison des mesures nationales liées à l'épidémie du coronavirus, l'espace nautique Jean-Vauchère de Colomiers est fermé au public jusqu'à nouvel ordre" : voilà ce que l'on peut encore entendre sur de nombreux répondeurs, à quelques jours du lancement attendu de la deuxième phase de déconfinement. Mais, il est désormais bien question de rouvrir certaines piscines début juin en respectant toujours un protocole sanitaire strict. Le ministère des Sports qui dit attendre les annonces officielles du Premier ministre, ce jeudi 29 mai, a élaboré un guide précis des conditions à respecter. On sait maintenant que le centre aquatique Ingreo à Montauban,le troisième plus grand en France est candidat et pourrait donc être l'une des piscines qui vont expérimenter en premier ces nouvelles contraintes. "On espère pouvoir bénéficier d'une réouverture anticipée pour être totalement opérationnel pour accueillir le public, cet été", assure Xavier Xiberras, le directeur sports et jeunesse de Montauban et de l'agglomération. 

Les vestiaires, le point noir

Parmi les normes à respecter, celles liées bien sûr à la distanciation physique : dans les piscines couvertes, un baigneur va devoir disposer de 2 m² ; pour les piscines ouvertes, ce sera trois baigneurs maximum pour 2 m², selon les préconisations du Haut conseil de santé. L'hygiène va également être très surveillée, avec douche obligatoire - comme c'est déjà le cas et bonnet de bain pour tout le monde.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Si "l’eau des piscines ne semble pas un lieu propice pour la survie et le développement des virus", affirme la société française d'hygiène hospitalière, dans un avis rendu le 9 mars 2020, ce sont bien les vestiaires qui vont être l'objet de toutes les attentions. A Toulouse, les nageurs haut-niveau des Dauphins du TOEC qui ont repris l'entraînement depuis le 18 mai se changent dans des zones réservées à côté du bassin, les vestiaires ont été verrouillés par sécurité. Selon les collectivités qui attendent de pouvoir rouvrir leur piscine, on parle ici d'une possible obligation d'identifier chaque nageur pour pouvoir reconstituer la chaîne en cas de contamination ; là d'un nombre de personnels techniques insuffisant pour répondre aux normes imposées. Bref, la phase de test qui doit durer deux à trois semaines dans les 10 à 15 sites retenus sera précieuse pour apporter des réponses. Et de toute façon, il ne faut pas s'attendre à ce que les piscines rouvrent aussitôt les autorisations délivrées. A Montautan, Xavier Xiberras prévient déjà que même piscine test, Ingreo ne rouvrira pas avant mi-juin. 

Un comité de suivi sur les expérimentations ce mercredi à Balma

L'Association Nationale des Elus en charge du Sport (ANDES) réunit, en visioconférence, ce mercredi 27 mai, à Balma à l'est de Toulouse, un comité de suivi sur les expérimentations des complexes aquatiques. Il y sera question de finaliser cette liste de piscines autorisées à rouvrir, en s'assurant qu'elles soient représentatives de toutes les structures qui existent (rurales, urbaines, privées, publiques, en Métropole, en Outre-mer, couvertes ou pas...). 

A Toulouse, les services attendent de connaître les modalités du protocole sanitaire qui devrait être précisé ce jeudi. Mais, les agents d'entretien sont déjà à pied d'oeuvre dans les piscines d'été alors que c'est de toute façon à cette période de l'année que les piscines d'hiver ferment pour leur vidange annuelle. A Muret, au sud de la ville rose, le complexe Aqualudia a entamé sa vidange annuelle, plus tôt que prévu pour être prêt à rouvrir dès que ce sera possible.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess