Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Les skippers de la Solitaire du Figaro surveillent la Garonne

Par

Depuis qu'ils sont arrivés à Bordeaux, les skippers de la Solitaire du Figaro passent beaucoup de temps à regarder autour de leur bateau. Ils s'inquiètent des débris et du bois qui naviguent sur la Garonne.

Le skipper Paul Meilhas sort une jolie bûche de l'eau Le skipper Paul Meilhas sort une jolie bûche de l'eau
Le skipper Paul Meilhas sort une jolie bûche de l'eau © Radio France

Les skippers de la Solitaire du Figaro continuent de préparer leur bateau sur les bords de la Garonne. Samedi, ils prendront le départ de Bordeaux pour la 44ème édition. En attendant sur le ponton d'honneur on s'active. Tout doit être prêt pour le jour J. **Le départ de Bordeaux est assez particulier puisque les bateaux ne sont pas amarrés dans un port mais sur un simple ponton en pleine ville. ** Alors ça a des avantages, le public est proche, il y a du monde. Mais aussi des inconvénients. On le sait la Garonne, ce n'est pas la mer des Caraïbes mais les marins font quand même de drôles de découvertes. **Du simple sac plastique au tronc d'arbre, toute sorte de choses viennent se bloquer dans les bateaux. ** Pour l'instant pas de gros dégâts à signaler.

Publicité
Logo France Bleu
loading
Des branches se baladent régulièrement sur la Garonne © Radio France

Une barge de protection et deux zodiacs pour surveiller

L'organisation a donc décidé de réagir. Une barge de protection et deux zodiacs patrouillent tous les jours 24h/24. Les skippers s'inquiètent notamment pour leur "safran", c'est-à-dire leur gouvernail. En revanche, une bonne nouvelle pour les marins : c'est la propreté des coques. La situation est moins pire que prévu malgré l'eau trouble de la Garonne.

loading
Les skippers passent une sorte de moquette sur la coque pour la nettoyer © Radio France
loading
Publicité
Logo France Bleu