Tous les sports

LIVE - Les 6 Heures de Silverstone

Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu Maine dimanche 16 avril 2017 à 11:00

L'Alpine, seule écurie française engagée dans le championnat du monde d'endurance
L'Alpine, seule écurie française engagée dans le championnat du monde d'endurance - Alpine

Toyota s'impose au forceps devant Porsche en LMP1. Alpine malheureuse en LMP2 et Ford au rendez-vous en GT. Les 6 Heures de Siverstone ont été animées. Revivez les temps forts grâce à ce LIVE en texte et en images !

20 h : Premier commentaire de Sébastien Buemi le héros du jour "Que ça fait du bien de battre Porsche ! Toyota n'avait jamais été aussi bien à Silverstone. C'est très encourageant". Mais le pilote suisse redoute une subtilité de Porsche aux ravitaillements qui pourrait faire mal aux 24 Heures du Mans.

19h : Drapeau à damier. En LMP1 Toyota gagne cette première manche de la saison grâce à un remarquable Sébastien Buemi lors du dernier relais. Les Porsche n°2 et 1 complètent le podium. Le DC Racing gagne en LMP2 devant une Rebellion-Vaillante et la TDS Racing. Tous devant une Alpine classée 4e et bien malchanceuse. En GT la Ford n°67 s'impose devant la Ferrari n°51 et la Porsche 91.

18h55 : Avec son kit aéro mieux adapté à ce circuit Sébastien Buemi parvient à se construire une petite marge de sécurité. La Toyota dispose de 4 secondes d'avance. En LMP2 malgré ses efforts Nicolas Lapierre ne reviendra pas sur le podium à la régulière. L'Alpine est toujours 4e avec 40 secondes de retard.

18h48 : Sébastien Buemi passe à 12 minutes du but ! Et quelques gouttes de pluies font leur apparition.

18h40 : L'ex pilote de F1 Sébastien Buemi est déchainé ! L'écart est tombé à 3 secondes. La Toyota n°8 est dans les rétroviseurs de la Porsche !

18h30 : La Porsche de tête observe son dernier arrêt sans changer de pneus. Hartley sort des stands avec 8 secondes d'avance sur la Toyota pilotée par Sébastien Buemi. Le final s'annonce passionnant entre ces deux sprinters !

18h10 : L'arrêt de la Toyota de tête. Et changement de pneus, en mettant les gommes utilisées en qualifs. C'est donc le choix de la "chasse" et non la position du "chassé" qui est privilégié. Sébastien Buemi prend le volant. Reste à surveiller les derniers arrêts des Porsche. En LMP2 Nicolas Lapierre met le paquet au volant de l'Alpine : il est toujours 4e mais revenu à 16 secondes du podium.

Le sprint final

18h : Plus qu'une heure de course et difficile de prédire l'issue en LMP1. La Toyota n°8 est toujours en tête avec une grosse quinzaine de secondes d'avance sur les deux Porsche ! Mais elle devrait à priori effectuer un changement de pneus supplémentaire soit une perte d'une vingtaine de secondes. Va-t-elle prendre le risque de "zapper" ce changement pour finir sur un triple-relais avec les mêmes gommes ? Ou ne changer que les montures gauches (les plus sollicitées) pour gagner quelques précieuses secondes au risque de mettre le pilote (Nakajima) en grandes difficultés ? Suspense total ! En LMP2 la Vaillante-Rebellion pilotée par Bruno Senna mène devant la TDS Racing du très expérimenté Emmanuel Collard. L'Alpine pointe en 4e position à 25 secondes du podiums. En GT solide prestation des Ford mais la première Ferrari est en embuscade à une quinzaine de secondes.

17h35 : La glissade se poursuit. L'Alpine est 4e au moment où Rao est appelé au stand. Nicolas Lapierre prend le volant et sort en 5e position. Le "capitaine" va devoir cravacher !

Frustration dans le stand Alpine après cette neutralisation de course survenue au pire moment - Aucun(e)
Frustration dans le stand Alpine après cette neutralisation de course survenue au pire moment

17h20 : Encore une place de perdu pour Matt Rao. L'Alpine est 3e. Alpine a été la plus pénalisée par le safety-car intervenu juste après le passage des deux pilotes les plus rapides.Le team normand comptera sur son capitaine Nicolas Lapierre pour finir la course en trombe. L'an dernier il avait déjà fait une fin de course canon pour gagner à Spa-francorchamps !

17h10 : C'était prévisible, le jeune Matt Rao (licence bronze) est en difficulté pour sa première course en championnat du monde. Il est doublé par la TDS Racing du rapide Matthieu Vaxivière. L'Alpine glisse au deuxième rang dans sa catégorie LMP2.

17h : Après 30 minutes de neutralisation le temps de nettoyer la piste après la sortie de la Toyota, la course vient de reprendre. Le safety-car a provoqué un regroupement général au grand dam des leaders. La Toyota n°8 de Nakajima se retrouve avec les Porsche n° 2 et 1 dans ses rétroviseurs. Scénario identique en LMP2 où l'Alpine a vu fondre sa minute d'avance en tête ! Le jeune Matt Rao se retrouve sous la pression d'une Vaillante-Rebellion et d'une DC Racinq. En GT six voitures sont regroupées en 15 secondes à la relance !

16h40 : La Toyota a pu repartir et elle rentre au stand à vitesse très réduite. Safety-car lancé par la direction de course, ce qui va faire fondre les écarts.

16h30 : Violente sortie de piste de la Toyota n°7 dans le virage 9. C'est le JM Lopez (qui venait de prendre son premier relais) qui s'est fait surprendre par un léger retour de la pluie. Terrible début pour l'Argentin nouveau venu en endurance !

Gros crash de la Toyota n°7 ! - Aucun(e)
Gros crash de la Toyota n°7 !

16h15 : première neutralisation de course à cause de la Porsche 92 en feu (dur baptême pour ce nouveau modèle avec son moteur central arrière !). C'est la ruée vers les stands et attention à un éventuel bouleversement du classement !

Le cap de la mi-course

16h : La météo capricieuse a joué un mauvais tour à la Porsche n°2. La pluie s'est vite arrêtée et le proto allemand s'est retrouvé handicapé par ses pneus intermédiaires. La Toyota n°8 est donc repassée devant avec 30 secondes d'avance. Les deux Porsche suivent et la Toyota n°7 ferme la marche des LMP1 hybride.

Classement à la mi-course - Radio France
Classement à la mi-course © Radio France - Didier Charpin

Classement LMP1 : 1. Toyota n°8 (Davidson) - 2. Porsche n°2 (Bamber) à 36' - 3. Porsche n°1 (Lotterer) à 56 '' - 4. Toyota n°7 (Kobayashi) à 1t -

En LMP2 c'est une impressionnante démonstration de l'Alpine ! Menezes a porté l'avance à une minute. Un rythme remarquable sachant que tout se joue au pilotage avec ses voitures techniquement identiques (moteur, châssis et pneumatique). Dans quelques minutes l'Américain laissera le volant au rookie de l'équipage : le jeune anglais Matt Rao.

Les deux spécifications de pneus pour piste humide : les intermédiaires (en haut) et les pluies (en bas). Il faut faire le bon choix ! - Radio France
Les deux spécifications de pneus pour piste humide : les intermédiaires (en haut) et les pluies (en bas). Il faut faire le bon choix ! © Radio France - Didier Charpin

15h30 : La pluie commence à tomber à Silverstone ! Choix stratégique audacieux de Porsche : la N°2 passe en pneus intermédiaires ! Le japonais Kobayashi se laisse surprendre en pneus slicks et manque un freinage. Brève excursion hors piste mais il repart. Pas de changement en LMP2 avec l'Alpine toujours en tête.

15h20 : Arrêt au stand de la Toyota n° 7 pour un changement de capot arrière. Visiblement un soucis de barre antiroulis et le nouveau capot, moins chargé en aéro, devrait soulager la pièce défaillante. Course compliquée pour le constructeur japonais qui voit aussi la Porsche n°1 lui souffler la première place ! Mais de gros nuages laissent présager l'arrivée de la pluie !

Ciel sombre sur Silverstone. Gare à la pluie..... - Radio France
Ciel sombre sur Silverstone. Gare à la pluie..... © Radio France - Didier Charpin

15h : Plus qu'une Toyota en tête. La n°8 avec Anthony Davidson au volant. L'anglais mène avec une poignée de secondes d'avance sur les Porsche. L'autre toyota ne compte qu'une trentaine de secondes de retard. Mais les LMP1 tournent à un rythme très mesuré, au delà de 1'40''.

Classement LMP1 : 1. Toyota n°8 (Davidson) - 2. Porsche n°2 (Bernhard) à 4'' - 3. Porsche n°1 (Tandy) à 13 '' - 4. Toyota n°7 (Kobayashi) à 39'' -

En LMP2 l'alpine toujours solide leader. L'Américain Menezes a multiplié par deux l'avance acquise lors du double-relais de Nicolas Lapierre. La marque normande dispose désormais d'une marge de 30 secondes. En GT : les deux Ford en tête, avec un peu moins de 30 secondes d'avance sur un peloton très groupé composé de deux Ferrari, deux Porsche et une Aston Martin.

14h15 : La deuxième vague de ravitaillements en LMP2. Nicolas Lapierre a donné une bonne marge de 15 secondes d'avance à l'Alpine. On change les pneumatiques et de pilotes chez tous les engagés. C'est l'américain Gustavo Menezes qui est aux manettes de l'A 470 de la marque normande en tête depuis le premier tour. Pas de changement en LMP1 avec les Toyota devant mais en ordre inversé par rapport au pointage de la première heure : la n°7 devant la 8 qui suit à 3 secondes. Les Porsche sont à 11 et 27 secondes.

Arrêt au stand et changement de pilote chez Alpine. Menezes remplace Lapierre - Radio France
Arrêt au stand et changement de pilote chez Alpine. Menezes remplace Lapierre © Radio France - Didier Charpin

14h : Une heure de course et les deux Toyota toujours en tête dans la catégorie LMP1, avec un rythme bien en dessous de leur capacité. Le meilleur tour pour Mike Conway en 1'39''656. Soit 3 secondes plus lent que la pôle réalisée hier. La gestion des pneumatiques (plus que quatre trains / course) n'est y sans doute pas étrangère. Conséquence les Porsche restent au contact.

Classement LMP1 : 1. Toyota n°8 (Buemi) - 2. Toyota n°7 (Conway) à 0''7 - 3. Porsche n°2 (Hartley) à 6'' - 4. Porsche n°1 (Jani) à 19 ''

En LMP2 : l'Alpine de Nicolas Lapierre toujours devant avec 11 secondes d'avance sur la Rebellion-Vaillante pilotée par Bruno Senna. La marque normande a donc mené la première heure de course de ce championnat 2017, devant la solide concurrence renforcée par d'anciens pilotes de F1. Dans cette corporation on retrouve Senna 2e, Piquet 5e, Vergne 6e et Petrov 7e.

Classement après une heure de course - Aucun(e)
Classement après une heure de course - WEC

13h48 : En LMP1 petite surprise avec les Toyota qui ravitaillent avant les Porsche. Les Japonaises ont moins d'autonomie en carburant ? La Porsche n°1 s'arrête un tour plus tard et la n°2 fait deux boucles supplémentaires.

13h40 : Les premiers ravitaillements des LMP2 après 21 tours de course. L'Alpine est toujours en tête avec 7 secondes d'avance. Ce qui confirme que leur moteur Gibson, plus puissant de 100 cv par rapport au Nissan de l'an dernier, est logiquement plus gourmand en carburant. La simulation de course donne donc 10 relais nécessaires par rallier l'arrivée. Les pilotes devront donc se soumettre à deux triple-relais avec les mêmes pneumatiques, sans doute après la mi-course lorsque la piste sera gommée. Mais la pluie ou des neutralisations de course pourraient tout bouleverser. Joli casse-tête en perspective pour tous les engagés LMP2 !

13h15 : Toyota confirme sa supériorité grâce à son kit aéro mieux adapté à cette piste. Les TS050 Hybrid gagnent une seconde par tour ! Sébastien Buemi a doublé son coéquipier Mike Conway. C'est donc la Toyota n°8 qui mène. En LMP2 l'Alpine se détache de la meute : elle mène avec 5 secondes d'avance.

13 H : Départ sous les nuages mais piste sèche. Les deux Toyota gardent l'avantage au premier virage et prennent rapidement quelques longueurs d'avance, avec Mike Conway en tête devant son coéquipier Sébastien Buemi. En LMP2 l'Alpine qualifiée deuxième bondit en tête avec Nicolas Lapierre au volant. La marque normande en tête de sa catégorie dès le premier tour ! En GT deux Ford en tête devant une Aston Martin. Les Ferrari championnes du monde en titre ont connu une envolée laborieuse.

L'Alpine sur la grille à 10 minutes du départ.   - Aucun(e)
L'Alpine sur la grille à 10 minutes du départ. - Alpine

Les qualifications hier sous le soleil (et donc sur piste sèche) ont donné un premier aperçu des rapports de forces. Toyota a surclassé Porsche en LMP1 avec un chrono canon de près de trois secondes plus rapide à l'ancienne référence en LMP1. Il est vrai que le constructeur japonais a l'avantage d'un kit aéro mieux adapté au tracé anglais. En LMP2, moins d'une seconde d'écart entre les cinq premiers. Avec l'Alpine en deuxième position. Mais autant chez les Bleus que chez les adversaires, cette course est appréhendée parce que personne ne maîtrise la dégradation des pneus consécutive au bouleversement du règlement moteur. Suspense total à partir de 13 h (heure française) lorsque le départ des 6 Heures de Silverstone donnera le coup d'envoi de la saison 2017. Les titres mondiaux de Porsche (LMP1) et Alpine (LMP2) seront difficile à défendre !