Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Manche : Il y a 20 ans, Général du Pommeau gagnait le prix d'Amérique et devenait une légende

-
Par , France Bleu Cotentin

Ce dimanche, c'est le prix d'Amérique à Vincennes, le grand-rendez-vous du trot attelé où s'affrontent les 18 meilleurs chevaux du moment. A Saint-James (Manche), les fans se remémorent la très belle victoire, il y a 20 ans, de Général du Pommeau, un cheval d'exception drivé par Jules Lepennetier.

Général du Pommeau et son entraîneur Jules Lepennetier
Général du Pommeau et son entraîneur Jules Lepennetier © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE

C'est un cheval devenu une légende. Il y a 20 ans, Général du Pommeau remporte le prix d'Amérique. On est le 31 janvier 2000 : le "général au pieds nus" accélère dans le dernier virage et dépose littéralement ses adversaires. 

"Je me rappellerai toujours de mon père levant le bras en passant le poteau. C'est ce qui a de plus beau pour un entraîneur de chevaux de courses", se souvient Quentin Lepennetier, le fils de "P'tit Jules" le driver du Général, qu'il entraîne à Argouges, à côté de Saint-James.

Un cheval hors-norme

Général du Pommeau, c'est un cheval atypique, assez petit, que rien ne prédestinait à devenir une star des hippodromes au départ. Un cheval qui courrait souvent déferré, d'où son surnom de général aux pieds nus mais il avait des jambes de feu. 

" Ce cheval avait un mental de gagneur, c'était impressionnant. Le jour de sa victoire au prix d'Amérique, à l'entrée de la ligne droite, _il allait tellement vite qu'il a failli faire une faute_. On voit Jules qui lève les mains et qui ne bouge plus, tellement il allait vite. Et puis, il se promène, il ne lui avait même pas débouché les oreilles... comme dans un rêve !" raconte Guillaume Bernier, le lad qui s'est occupé de General du pommeau durant 4 ans. 

Général du Pommeau court cinq Prix d'Amérique en tout et  finit à chaque fois dans les cinq premiers. Un vrai crack avec à son palmarès, 43 victoires dont de très prestigieuses. "C'est aussi sa grande longévité qui en a fait un cheval très populaire, il est resté très longtemps au plus haut niveau", raconte Quentin Lepennetier.

Quentin Lepennetier le fils de P'tit Jules le driver et Guillaume Bernier devant le bar des supporters de General du Pommeau : ils se souviennent de ce grand moment 20 ans après. - Radio France
Quentin Lepennetier le fils de P'tit Jules le driver et Guillaume Bernier devant le bar des supporters de General du Pommeau : ils se souviennent de ce grand moment 20 ans après. © Radio France - Lucie THUILLET

C'est le premier à avoir eu son fan-club

C'est le premier cheval à avoir euson club de supporters ! Des cars partaient même de Saint-James pour aller le voir courir au prix d'Amérique et aujourd'hui encore, dans le bar-PMU de la commune, l'admiration pour ce crack est toujours là : "C'est le meilleur de tous jusque là", raconte Roger. "Il paraissait petit mais c'était un grand", poursuit son voisin.

Guillaume Bernier se souvient en souriant de "Paris match qui débarque à l'écurie" pour photographier la star et de tous ces personnes qui venaient l'admirer, le caresser. "Même à l'étranger, c'était une vedette."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu