Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Marathon du cercle polaire, la course frigo d'un Dacquois

-
Par , France Bleu Gascogne

Un Dacquois s'élancera dimanche au Groenland pour un marathon peu banal entre icebergs, glaciers et ours polaires.

Bruno Louges, à l'arrivée Grand Raid des Pyrénées 2011.
Bruno Louges, à l'arrivée Grand Raid des Pyrénées 2011. - Bruno Louges

Le raid fou d’un dacquois pas banal ; Bruno Louges, 40 ans, spécialiste de la course à pied-raid, atteint de sclérose en plaques, part ce mercredi matin pour le Groenland où il va participer au "Marathon du cercle polaire" dimanche prochain. Un projet qu'il a même financé en appelant les internautes à donner en ligne.

Quelque 42 kilomètres et des poussières sur route cela n’est déjà pas banal… mais la même distance au pays des Inuits, des ours blancs et des bébés phoques dans le froid intense, la neige et la glace, la température pouvant descendre jusqu’à moins trente cinq degrés, c’est carrément une odyssée ou une affaire complètement barrée, c’est selon.

S'entraîner dans un congélateur

Bruno Louges, ancien gymnaste dacquois, marié, deux fois papa, est spécialiste des trails en montagne. Il a participé à notamment à plusieurs Grand Raid des Pyrénées, 80 à 160 bornes sur 5.000 mètres de dénivelé, quand il apprend en 2011 qu’il souffre de sclérose en plaque. Loin de l’anéantir le diagnostic le convainc de s’attacher à l’exceptionnel en adaptant le choix des épreuves à son handicap. Comme la chaleur impacte beaucoup sur les malades atteints de sclérose en plaque Bruno Louges va se réorienter sur les courses hivernales, sur les raids extrêmes en montagne.

Le froid qui allège sa course et produit une sorte d'effet musculaire anesthésiant devient un atout de sa pratique et pour se préparer il s’entraine même dans un congélateur géant. Bruno Louges part ce mercredi matin au bout du monde pour la côte Ouest du Groenland.

La course a lieu ce dimanche à midi heure française via le glacier Russel l'un des plus importants blocs de glace du Groenland. 60 concurrents d’une vingtaine de nationalités vont participer à cette folle équipée du "Marathon du cercle polaire". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess