Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Marathon : le Kenyan Kipchoge, premier homme à passer sous la barre mythique des deux heures

-
Par , France Bleu

Le Kényan Eliud Kipchoge est devenu ce samedi le premier homme à courir le marathon en moins de deux heures : 1 h 59 min 40 sec très précisément. Le record, établi à Vienne en Autriche, ne sera toutefois pas homologué.

Le Kenyan Eliud Kipchoge, le premier homme à passer sous la barre mythique des deux heures au marathon.
Le Kenyan Eliud Kipchoge, le premier homme à passer sous la barre mythique des deux heures au marathon. © AFP - Herbert Neubauer

Un exploit, mais pas un record officiel. Ce samedi, le Kényan Eliud Kipchoge est devenu le premier homme à courir le marathon en moins de deux heures, lors d'une course à Vienne en Autriche. Aidé par une armée de 41 "lièvres", jusqu'à 500 m de l'arrivée, le champion olympique a bouclé son parcours en 1 h 59 min 40 sec

"Marquer l'histoire, c'était mon but. Je suis un homme heureux. Il n'y a pas de limites humaines", a confié le recordman du marathon après son exploit, qu'il compare à "marcher sur la Lune" pour la première fois. Pour parcourir les 42,195 km, il lui a fallu presque deux minutes de moins que son record du monde (2 h 01 min 39 sec) établi dans des conditions homologuées à Berlin en 2018.

La course a toutefois été organisée de façon très particulière. Le sponsor de l'épreuve, le géant britannique de la pétrochimie Ineos, n'a rien laissé au hasard : trois mois et demi de préparation du tracé, un parcours asphalté sans aucune imperfection, une piste testée notamment grâce à des logiciels de simulation, un jour et un horaire choisis en fonction de conditions météo favorables. Même la chute des feuilles était contrôlée de près. Et seules les caméras de l'organisateur étaient autorisées à filmer la course.

L'être humain n'a pas de limites

Autant de raisons qui ne permettent pas à la Fédération internationale d'athlétisme d'homologuer la performance et qui suscitent aussi des critiques, certains estimant qu'il s'agit plus d'un événement médiatique et commercial que d'un exploit sportif. 

Eliud Kipchoge est cependant bien considéré par beaucoup comme le meilleur marathonien de tous les temps. A bientôt 35 ans, le Kényan, champion olympique en 2016 à Rio, est quasiment invaincu sur cette distance depuis 2013. Il se moque des critiques sur la valeur de son record : "Je suis l'homme le plus heureux du monde d'avoir couru moins de deux heures pour inspirer beaucoup de gens, pour dire aux gens que l'être humain n'a pas de limites". 

Choix de la station

France Bleu