Tous les sports

Mathias Wibault (69 km) et Aurélie Dabudyk (51 km) gagnent les épreuves reines de la Transjurassienne

Par Blandine Costentin, Régine Jessel et Aymeric Robert, France Bleu Besançon vendredi 7 février 2014 à 12:09

Mathias Wibault, remporte la Transjurassienne 2014, épreuve reine dimanche 9 fév

En photos et vidéos, revivez les deux épreuves les plus emblématiques de la Transjurassienne : le 69 km chez les hommes et le 51 km chez les femmes. Avec cette année, une double victoire française, Mathias Wibault et Aurélie Dabudyk (attendue à Sotchi), tous deux originaires de Haute-Savoie. Et découvrez votre classement !

Le titre de la Transjurassienne reste en France. C'est le Haut-Savoyard de 24 ans, Mathias Wibault, non retenu pour Sotchi, qui remporte la 36e édition de cette course mythique. Après un parcours légèrement modifié (sur 69 km au lieu des 76 traditionnels)."Une course exceptionnelle, que du bonheur, raconte Mathias Wibault. Le moment le plus difficile, c'est le début, il faut être patient et ne pas utliser ses forces pour rien (...)".

Bleu Besançon - transju web 25 wibault

"Jusqu'à la fin, je savais que ce n'était pas terminé. Au kilomètre 1, je me suis retourné, je ne le voyais pas. Et là, je me suis dit que c'était gagné."

Le premier Franc-Comtois est 18e**

En 2 heures 53 minutes et 43 secondes, Mathias Wibault devance Benoît Chauvet, double vainqueur de la compétition en 2011 et 2013 et le Suisse Tony Livers.

Le premier Franc-Comtois, Nicolas Berthet, termine en 18e position à seulement 7 minutes du vainqueur. "C'était vraiment dur, dit Nicolas Berthet au micro de Thomas Séchier. Moi, j'avais jamais fait plus de 40 kilomètres dans ma vie en course (...). J'ai eu des crampes pendant dix bornes, c'était une horreur"

Bleu Besançon - transju web 27 berthet

Il devance Théo Pellegrini, autre Franc-Comtois qui termine en 22e position.

Chez les femmes, c'est également une skieuse originaire de Haute-Savoie qui remporte l'épreuve, Aurélie Dabudyk qui est également remplaçante dans l'équipe de France de ski de fond féminine. Elle doit s'envoler à Sotchi ce mardi 11 février.

"J'ai pas pu me ravitailler. J'ai perdu ma gourde, c'était ça le plus dur" , explique Aurélie Dabudyk qui a bouclé ses 51 km en 2 heures 10 minutes et 22 secondes.

Bleu Besançon - transju web 24 dabudyk

La Française devance la Russe Olga Rotcheva et la tenante du titre, arrivée troisième, la Française, Célia Bourgeois.

Plus tard dans l'après-midi, sont arrivés les concurrents amateurs, qui contrairement aux Elite ne renaclaient pas à prendre les ravitaillements préparés par les nombreux bénévoles.

Vous pouvez aussi retrouver votre classement en tapant votre numéro de dossard

Revivez notre live, nos photos, vidéos, interview ci-dessous.

 

 

Partager sur :