Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Mélanie de Jesus dos Santos est "revancharde" affirme le directeur du Pole France de gym de Saint-Etienne

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Une vraie désillusion pour Mélanie de Jesus dos Santos. La Stéphanoise seulement 20e du concours général hier aux Mondiaux. Elle est capable de rebondir assure le directeur du Pole France de gym de Saint-Etienne sur France Bleu ce vendredi matin.

La patronne de l'équipe de France a chuté aux barres asymétriques
La patronne de l'équipe de France a chuté aux barres asymétriques © Maxppp - DANIEL KOPATSCH

Saint-Étienne, France

Jean-François Rascle, vous avez discuté avec Mélanie après cet échec. Comment est-elle ?

C'est diffcile car c'est énormément de travail et d'efforts pour rentrer déjà dans les 24 finalistes. Elle fait un erreur qui se paie cash. C'est ce qui fait que la fin de la compétition a été aussi compliquée. C'est dur de se remobiliser quand on sait qu'on ne gagnera pas. 

Elle dit s'être mise trop de pression. Elle a été accompagnée autant physiquement que psychologiquement pour se préparer à un événement comme celui-ci ?

Bien sûr. Tout le staff est autour pour aider à la préparation de l'athlète qui est ensuite seul dans sa compétition. Aujourd'hui elle est capitaine d'équipe. Une position où elle est attendue et qui diffère des années précédentes. C'est plus difficile à gérer mais c'est sur ces expériences qu'elle va apprendre.

Les finales de la poutre et du sol auront lieu dimanche. Est-elle du genre à ruminer ou est-elle capable de se remobiliser ?

Elle est revancharde. Elle est déjà mobilisée. Dès aujourd'hui elle reprend l'entrainement. Elle va tout faire pour montrer que c'était une simple erreur et qu'il faut l'attendre partout. 

Il n'y a pas que Mélanie parmi les gymnastes du Pôle France présentes en ce moment aux Mondiaux : Aline Friess a fini 11e hier du concours général, pour ses premiers Mondiaux, à 16 ans. C'est encourageant ?

Oui on savait de quoi elle était capable. Il fallait lui laisser sa chance. C'est exceptionnel, c'est ce qu'elle pouvait faire de mieux. A l'avenir il faudra rentrer de nouvelles difficultés pour aller chercher un peu plus haut. 

INTERVIEW - Jean-François Rascle, président du Pole France de gym de Saint-Etienne

Choix de la station

France Bleu