Société

Menacé, le marathon des Côtes-du-Rhône va se courir dimanche

Par Aurélie Lagain, Daniel Morin et Jérémy Marillier, France Bleu Vaucluse jeudi 20 octobre 2016 à 9:03

Marathon (illustration)
Marathon (illustration) © Maxppp -

Le premier marathon des Côtes-du-Rhône va se courir dimanche à Avignon et dans les vignes du Gard rhôdanien, après un risque d'annulation ces derniers jours.

Le marathon des Côtes-du-Rhône va donc être maintenu ce dimanche 23 octobre à Avignon et dans les vignes du Gard rhôdanien.

Et pourtant, la première édition risquait de ne pas avoir lieu ! Les préfectures du Gard et de Vaucluse avaient invalidé le parcours car il passait par des routes trop fréquentées côté Languedoc.

Depuis plusieurs jours, les organisateurs avaient fourni un nouveau tracé aux préfectures. Le dossier administratif est bouclé. Le décret d'autorisation a été signé jeudi après-midi par le préfet de Vaucluse.

Au menu : 42,195 km avec un petit cadeau en plus : deux côtes ont été rajoutées un peu après la mi-course entre Saint-Laurent-des-Arbres et Roquemaure.

La barre des 1.000 participants a été atteinte, c'est la limite que s'était fixée les organisateurs, tous les dossards sont attribués. Il n'y a plus de place sur les listes.

Mais quant à être spectateur : rendez-vous dimanche matin à 8h30 pour le départ donné sur le pont Daladier à Avignon. Les marathonien débuteront par une grande boucle dans le Gard rhôdanien.

L'arrivée est prévue sur l'île de la Barthelasse vers 11 heures pour les premiers, vers 15 heures pour les derniers ou peut-être même un peu plus tard parce que tous les spécialistes le disent, ce premier marathon des Cotes du Rhone sera une belle fête... Mis une fête qui fera très mal aux jambes !

Et France Bleu Vaucluse vous fera vivre cet événement en direct dimanche matin : émission spéciale en plein cœur du marathon de 8h30 jusqu'à midi, avec notre coureur maison, Jérémy Marillier. Fabien Fontaine sera sur le podium, et David Péron auprès des coureurs.

Jérémy Marillier - Radio France
Jérémy Marillier © Radio France - Courir 36 / Emmanuel Peyret

Partager sur :