Tous les sports

Meurthe-et-Moselle : Julien Barbier bat le record du monde d’altitude en paramoteur

Par Laurent Pilloni, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu mardi 20 juin 2017 à 12:05

Julien Barbier est habillé d'une combinaison jaune pour résister aux températures extrêmes
Julien Barbier est habillé d'une combinaison jaune pour résister aux températures extrêmes © Radio France - Laurent Pilloni

Julien Barbier a fait tomber ce lundi soir avec son paramoteur le record du monde de vol en altitude. En atteignant 5 700 mètres, le Lorrain fait mieux qu’un pilote américain qui était monté à 5 386 mètres.

Record du monde de vol en altitude battu pour Julien Barbier : avec un alti-variomètre qui indique 5 700 mètres, le paramotoriste originaire de Goviller a fait mieux que les 5 386 mètres d’un pilote américain. Il était 20h37 ce lundi soir quand Julien Barbier avec son paramoteur touchait le plancher des vaches du plateau de Pont-Saint-Vincent. Une salve d’applaudissements et une haie d’honneur des amis et des partenaires venaient saluer l’exploit de Julien Barbier :

Quel bonheur de voir cette atmosphère de joie à mon arrivée. Tous m’ont accompagné jusqu’au bout en m’indiquant la direction du vent pour atterrir, c’était mémorable.

Mémorable, tout comme son aventure qui a débuté il y a trois ans. Après une minutieuse préparation physique, technique et mentale, Julien Barbier a décollé à 17h30 ce lundi. Son ascension s’est faite par paliers. Pendant une demi-heure, le Lorrain a choisi de voler sous les 1000 mètres, afin de rester face au vent et parvenir ainsi jusqu’à la verticale de la base de Nancy Ochey où il a commencé sa montée pour atteindre 4000 mètres :

Arrivé à 4000 mètres je n’y croyais plus. Le moteur commençait à givrer. Les zones de descendances étaient plus nombreuses que les zones d’ascendances. Des conditions que je n’avais jamais connues pendant mes entraînements. Je me suis dit que ça sentait le roussi, et finalement la magie a opéré et j’ai trouvé des zones d’ascendances malgré un moteur qui continuait à ratatouiller et le manque d’oxygène.»

La libération est venue de la terre ferme pour Julien Barbier. Les contrôleurs aériens de la base de Nancy Ochey lui indiquent que l’altitude de 5 700 mètres est atteinte. Record battu de plus de 250 mètres, une performance exceptionnelle qui en appelle déjà une autre pour Julien Barbier.