Tous les sports

Mirebeau accueille 6 jours de championnats de France de montgolfière

Par Félix Mathieu, France Bleu Poitou mercredi 10 août 2016 à 19:27

La plupart des compétiteurs sont arrivés à Mirebeau ce mercredi.
La plupart des compétiteurs sont arrivés à Mirebeau ce mercredi. © Radio France - Félix Mathieu

41 compétiteurs se sont inscrits, ainsi que 25 ballons destinés aux démonstrations ou aux baptêmes de montgolfière. Les épreuves, débutées ce mercredi soir, sont ouvertes au public vendredi, samedi et dimanche de 17h à minuit. Les épreuves auront lieu à l'aube et au crépuscule, durant six jours.

Lâcher des petits sacs de sable sur des cibles placées dans les champs, ou se rapprocher le plus possible d'un point défini dans le ciel... Voilà les types d'épreuves sur lesquelles s'affronteront les 41 compétiteurs de ces championnats de France. Séduite par la capacité d'accueil du gymnase de Mirebeau où auront lieu des briefings des pilotes deux fois par jour, mais aussi par la  mobilisation de 300 bénévoles du Comité d'animation du Mirebalais, la fédération française d'aérostation a choisi Mirebeau pour accueillir cet évènement.

Cartes de l'armée, ballon-sonde sur le sens du vent et priorité en bas

Faire voler autant de montgolfières en même temps, cela ne s'improvise pas: les organisateurs vérifient quotidiennement que l'Armée de l'air n'a pas besoin d'emprunter  son couloir de transit basse altitude qui passe au dessus du département de la Vienne. Les cartes AZBA sont remises à jour plusieurs fois par jour à cet effet, sur le site du service d'information aéronautique.

La fédération de Montgolfière étudie le sens des vents à chaque altitude en envoyant un ballon-sonde, afin d'informer au mieux possible les compétiteurs avant le début des épreuves, lors du briefing à 6h du matin et 18h. Les ballons ne volent qu'à l'aube et au crépuscule, lorsque les conditions atmosphériques y sont propices.

Enfin: en l'air aussi, il faut respecter les priorités. Non-pas la priorité à droite, mais en bas, explique Benjamin, un pilote venu de l'Ardèche.

Ceux qui sont en bas ont la priorité par rapport à ceux qui sont au dessus. Car celui qui est au dessus peut monter, alors que celui qui est en dessous a le sol"

Les organisateurs vérifient que le couloir aérien de l'armée est libre, via les cartes AZPA publiées plusieurs fois par jour. - Aucun(e)
Les organisateurs vérifient que le couloir aérien de l'armée est libre, via les cartes AZPA publiées plusieurs fois par jour. - Capture d'écran du service d'information aéronautique - 10/08/2016

Photo: Les organisateurs vérifient que le couloir aérien de l'armée est libre, via les cartes AZPA publiées plusieurs fois par jour. (Capture d'écran du site du service d'information aéronautique 10/08/2016)

Partager sur :