Tous les sports

Mon souvenir olympique | Bérengère Schuh et sa médaille de bronze à Pékin en 2008

Par Delphine Martin et Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre jeudi 18 août 2016 à 5:50

Bérengère Schuh avait 24 ans lorsqu'elle a remporté sa médaille de bronze par équipe à Pékin.
Bérengère Schuh avait 24 ans lorsqu'elle a remporté sa médaille de bronze par équipe à Pékin. © Maxppp -

Chaque jour, pendant les Jeux Olympiques de Rio, France Bleu Auxerre demande à une personnalité de l'Yonne de partager son meilleur souvenir olympique. Pour l'archère Bérengère Schuh, c'est un souvenir particulier et très personnel. Celui de sa propre médaille olympique, décrochée à Pékin en 2008.

C’était le 10 août 2008. C'était une médaille de bronze. La première médaille pour le camp français aux JO de Pékin. En tir à l’arc par équipe, la jeune Bérengère Schuh, âgée alors de 24 ans, bat l'équipe britannique avec ses deux co-équipières : Virginie Arnold et Sophie Dodemont.

L'archère de la Sentinelle de Brienon-sur-Armançon, qui a commencé le tir à l’arc à l’âge de 13 ans, est folle de joie, car une médaille olympique, elle en rêvait !

C'est une date qui restera gravée, évidemment. D'autant que ce match pour la médaille de bronze, "c'est le pire", se souvient-t-elle. "Juste avant le match, j'ai dit aux filles : 4e j'ai déjà fait, je sais la frustration qu'il y a. Là j'ai envie de savoir ce que c'est qu'une médaille et tout ce qu'il y a derrière. Les gens qui viennent vous voir, qui sont contents..."

Elle a gardé sa médaille dans son sac à main pendant deux ans.

Et le discours porte ses fruits. Car la France décroche la médaille de bronze. Mais tout s'est joué sur la dernière flèche.

Berengere Schuh, Virginie Arnold et Sophie Dodemont : médaillées de bronze. - Maxppp
Berengere Schuh, Virginie Arnold et Sophie Dodemont : médaillées de bronze. © Maxppp -

Elle se souvient encore, 8 ans après, de cette joie. De cette fierté. Et de cette médaille qu'elle a gardé sur elle pendant deux ans, dans son sac à main ! "C'était ma belle médaille, je ne voulais pas m'en séparer. Et puis les gens demandaient toujours à la voir."

Aujourd'hui, la médaille est rangée. "Elle est un peu cachée, car je sais que c'est très recherché". Mais même loin des yeux, Bérengère sait bien qu'elle l'a gagnée, cette médaille.  Et que personne ne pourra lui enlever cette joie.

Bérengère Schuh et sa médaille de bronze à Pékin. Reportage de Bruno Blanzat

Une image, un souvenir. Cliquez sur les images ci-dessous pour revivre un souvenir olympique :

Partager sur :