Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Mondial féminin de hockey sur glace : Emmanuelle Passard et les Bleues dans l'inconnu

-
Par , France Bleu Gironde

Pour la première fois de son histoire, l'équipe de France féminine dispute à partir de ce jeudi en Finlande le championnat du monde Elite. Une étape de plus dans la carrière de l'attaquante bordelaise, actrice et témoin depuis dix ans, des progrès du hockey tricolore. Portrait.

Emmanuelle Passard en action lors d'un match face aux Allemandes.
Emmanuelle Passard en action lors d'un match face aux Allemandes. © Getty

Bordeaux, France

A seulement 27 ans, elle fait déjà partie, sinon des pionnières, du moins des anciennes, celles qui bataillaient il y a encore quelques saisons en D1B, la troisième division mondiale. 

Née à Bordeaux, Emmanuelle Passard a poussé ses premiers palets à Mériadeck, est ensuite partie pour Niort, le sport études de Font Romeu et en 2008 le Pôle France de Chambéry. Avant, comme beaucoup, de devoir s'exiler faute d'un championnat domestique suffisamment fort pour garder les meilleures.  

Il y a du travail qui a été fait mais c'est vrai qu'il y a encore beaucoup de boulot. On sait très bien qu'on ne sera pas professionnelles (...) mais une aide financière ce serait déjà énorme pour nous.

"On a de plus en plus de joueuses qui jouent en Suisse, en Suède, au Canada ou aux Etats-Unis. Ça a permis d'élever le niveau de l'équipe. La création du Pôle France à aussi permis de nous faire connaître et de développer le hockey."

Boucler la boucle aux JO

Une année en Suisse, puis cinq sous le maillot des Carabins, l'équipe de l'Université de Montréal avec en parallèle, les voyages pour retrouver les Bleues et grimper dans la hiérarchie. Même si derrière la vitrine Equipe de France, le quotidien d'une internationale reste chaotique.

"Nous ne sommes pas payées donc quand on vient en stage, certaines joueuses doivent prendre des congés. On doit faire avec, on perd des jours de travail donc ce n'est pas facile. Il y a du travail qui a été fait mais c'est vrai qu'il y a encore beaucoup de boulot. On sait très bien qu'on ne sera pas professionnelles (...) mais une aide financière ce serait déjà énorme pour nous."

Les Bleues doivent terminer dans les trois premières de leur poule pour se maintenir et accéder aux quarts de finale. - Aucun(e)
Les Bleues doivent terminer dans les trois premières de leur poule pour se maintenir et accéder aux quarts de finale. - F.Campanatto

Licenciée en anthropologie, la Bordelaise s'est donnée trois ans avant de raccrocher les patins avec, comme clap de fin idéal, une première participation aux Jeux olympiques de Pékin en 2022.

"C'est vraiment un objectif de carrière. Une bonne partie de l'équipe voudra terminer comme moi sur une qualification olympique. Ce serait quelque chose d'historique, comme cette participation aux championnats du monde."

Un Mondial où les Bleues ont envie d'aller chercher un quart de finale et où Emmanuelle Passard aimerait taper dans l’œil des recruteurs pour s'offrir une dernière expérience sportive en Suède ou en Finlande par exemple.

Le programme des Bleues au Mondial (groupe B)

  • Jeudi 4 avril : France - Japon (17h00)
  • Vendredi 5 avril : République tchèque - France (15h00)
  • Dimanche 7 avril : France - Suède (15h00)
  • Lundi 8 avril : Allemagne - France (17h00)