Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Tous les sports

Mondiaux de Pékin : Pierre-Ambroise Bosse en demi-finale du 800 mètres

samedi 22 août 2015 à 11:04 Par Alexandre Blanc, France Bleu Gironde

L'athlète de Gujan-Mestras Pierre-Ambroise Bosse termine deuxième de sa série sur 800 mètres et dispute la demi-finale ce dimanche à 14h15.

Pierre-Ambroise Bosse avait complètement manqué sa finale de l'Euro 2014 à Zürich.
Pierre-Ambroise Bosse avait complètement manqué sa finale de l'Euro 2014 à Zürich. © MaxPPP

Pierre-Ambroise Bosse a assuré son entrée en piste aux Championnats du monde d'athlétisme. Engagé dès la première journée de compétition sur les qualifications du 800 mètres, il finit deuxième de sa série en 1 min 47 sec 89.

Pierre-Ambroise Bosse se qualifie pour la demi-finale du 800 mètres : "Je n'ai pas vomi, c'est bon signe"

Fidèle à son habitude, le coureur gujanais a plaisanté à l'issue de sa course de qualification. En référence à sa réaction après la finale râtée des Mondiaux d'athlétisme 2013, le spécialiste du 800 mètres s'est de nouveau servi de sa propension à vomir pour jauger de son propre état de forme.

"Je n'ai pas vomi et je ne vais pas vomir. C'est déjà un très bon signe pour moi" — Pierre-Ambroise Bosse 

Sur la demi-finale de ce dimanche, Pierre-Ambroise Brosse parle d'une "course très relevée" et vise les deux premières places parce que "c'est chiant de se faire peur avec une qualifcation au temps". Le détenteur du record de France sur 800 mètres l'admet : "Ce sera probablement la course la plus difficile de ma carrière".