Tous les sports

Monfils et Tsonga rejoignent Wawrinka au Moselle open

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord mercredi 5 février 2014 à 18:05

monfils
monfils © Panoramic

Ces joueurs sont des habitués : Jo-Wilfried Tsonga (double vainqueur), N10 mondial, et Gaël Monfils (vainqueur en 2009), N30. Quant à la tête de série, elle a été annoncée il y a quelques jours, il s’agit du suisse Stanislas Wawrinka, N3 mondial après sa victoire à l'open d'Australie, un tournoi du Grand Chelem. Tous se retrouveront en septembre, non pas à Metz expo, mais aux Arènes.

La tête de série est l'homme en forme de ce début d'année, le Suisse Stanislas Wawrinka, N3 mondial après sa victoire dans le tournoi du Grand Chelem de l'Open d'Australie. Il a accumulé tellement de points qu'il ne pourra pas descendre en dessous de la 5e place d'ici son arrivée à Metz en septembre.

Parmi les deux nouvelles signatures,un garçon qui est comme chez lui à Metz. Il était l'ambassadeur du tournoi l'an dernier, il est actuellement N10 mondial, double vainqueur du Moselle open en 2011 et 2012. Jo-Wilfried Tsonga fait preuve de fidélité.

« Monfils, le showman  »

Quant à Gaël Monfils, N30 mondial, vainqueur en 2009 à Metz, le manager général du tournoi, Yvon Gérard, le décrit comme « le showman, l’attraction de tous les tournois, que tout le monde veut. Il a une valeur au dessus de son classement, car il a toujours des hauts et des bas. Le premier match professionnel qu’il a gagné, c’était à Metz, donc je le connais assez bien et là je pense qu’il s’est mis en ordre de bataille cette année comme il ne l’a jamais fait  ».

Pourquoi quitter Metz expo pour revenir aux Arènes ?

Le parc des expos était trop cher, il fallait dépenser 300.000 euros uniquement pour aménager le hall avec la cour centrale alors qu'aux Arènes, la salle où évoluent les handballeuses est déjà équipée. Sur un budget de 3,2 millions d’euros, ça compte. En trois ans, le tournoi a connu deux années de pertes de l'ordre de 280.000 euros par an et une année de stabilité.

Des offres trois fois plus chères

Il aurait d'ailleurs pu quitter la Moselle à l'automne dernier, les organisateurs ont refusé de vendre le tournoi à des pays comme la Turquie ou le Kazakhstan qui proposaient de le racheter trois fois plus cher. L’attachement à Metz a été plus fort. Certes, il y a presque deux fois moins d'espace aux Arènes qu'au parc des expos, mais des solutions ont été trouvées, comme le cour d'entrainement qui sera installé sur le parvis.

Le Moselle open a enregistré l'an dernier 57 000 entrées. Il est diffusé dans plus de 100 pays.

Moselle open Y. Gérard long

Moselle open 2 - Radio France
Moselle open 2 © Radio France - François Pelleray