Tous les sports

Moto - Endurance : 9è titre de champion du monde pour le Franc-Comtois Vincent Philippe

Par Julien Laurent, France Bleu Besançon dimanche 20 septembre 2015 à 17:26

Vincent Philippe au guidon de sa fidèle Suzuki
Vincent Philippe au guidon de sa fidèle Suzuki © Max PPP

En montant sur la troisième marche du podium du Bol d'Or 2015, ultime course de la saison mondiale d'endurance-moto, Vincent Philippe a validé son neuvième titre de champion du monde, ce dimanche, sur le circuit du Castellet (Var). A bientôt 38 ans, le pilote franc-comtois est donc toujours bien là.

Nonuple champion du monde, Vincent Philippe ! Comme un certain Sébastien Loeb, par exemple, en rallye automobile.

Pour s'offrir sa neuvième couronne mondiale personnelle en endurance-moto, avec ses deux équipiers du Suzuki Endurance Racing Team (Anthony Delhalle et Etienne Masson), le pilote franc-comtois s'est contenté, ce dimanche après-midi, de la troisième place du 79è Bol d'Or remporté par Kawasaki sur le circuit Paul Ricard du Castellet (Var), où la mythique course de 24 heures faisait son retour après seize ans d'absence.

Vincent Philippe : le plus régulier de la saison,  avec trois podiums dont une victoire, plus une quatrième place, lors des quatre courses du calendrier mondial 2015

Vainqueur des 24H du Mans, en ouverture de la saison 2015, au mois d’avril ; quatrième, fin juillet, des 8H de Suzuka au Japon ; deuxième, fin août, des 8H d’Oeschersleben en Allemagne, Vincent Philippe s’était ainsi élancé en leader du classement général du championnat du monde, ce samedi, sur le Bol d’Or.

De quoi lui permettre de terminer, ce dimanche, juste derrière la Yamaha (2è) qui était encore cette année sa plus proche rivale : cette même Yamaha qui lui avait chipé le titre mondial en 2014, après une année pourrie par les chutes et les longues blessures.

Pas de record de victoires au Bol d’Or pour Vincent Philippe… Mais un palmarès impressionnant depuis 2004 !

En prenant la troisième place du Bol d’Or 2015, ce dimanche, Vincent Philippe n’a donc pas réussi à devenir le recordman de victoires de l’épreuve (sept succès à son compteur personnel, toujours pour l’instant). Et pas non plus, par conséquence, d’historique doublé la même année après avoir remporté les 24H du Mans 2015 : l’autre mythique course d’endurance-moto.

Mais, à bientôt 38 ans (en janvier prochain), le pilote franc-comtois confirme encore cette année qu’il reste la référence planétaire de sa discipline, depuis plus d’une décennie maintenant.

Neuf couronnes de champion du monde, désormais, depuis son tout premier sacre mondial en 2005. Et deux fois vice-champion du monde, également, en 2004 et 2014.

Et Vincent Philippe n’est pas encore rassasié ! Il aimerait bien finir sa formidable carrière « sur un chiffre rond, au moins », comme il dit. Et pour décrocher ce symbolique dixième titre de champion du monde, il se donne encore deux ans avant de raccrocher, a priori