Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Natation : bilan en demi-teinte pour les Français aux championnats du monde de Kazan

lundi 10 août 2015 à 9:10 France Bleu

Au terme de deux semaines de compétition, la France termine les championnats du monde de Natation 2015 à Kazan, en Russie, avec six médailles, dont 4 en or. Un palmarès qui fait de la France la 5e nation du tournoi, mais qui la laisse loin derrière ses records des années précédentes.

Florent Manaudou.
Florent Manaudou. © Maxppp

Six médailles, dont quatre en or : c'est le bilan de la France au terme des championnats du monde de natation, qui se sont terminés dimanche soir à Kazan, en Russie. Un bilan honorable à un an des Jeux olympiques de Rio, qui permet à la France de se classer cinquième nation du championnat, après les Etats-Unis (23 médailles dont 8 en or), l'Australie, la Chine et la Grande-Bretagne.

Au firmament des Bleus, Florent Manaudou et Camille Lacourt sont les deux seuls nageurs à avoir remporté des titres mondiaux individuels : à 24 ans, Manaudou a décroché l'or en 50m libre et 50m papillon (en plus du relais 4x100m libre), et Lacourt en 50m dos. 

Seulement six finales pour la France

Mais en tout, sur 40 finales individuelles, la France n'a participé qu'à six finales, dont une seule féminine, assurée par Lara Grangeon sur le 400m 4 nages, qui a terminé huitième. En 100m papillon, Medhy Metella a réussi à accéder à la finale pour terminer 5e. Pas de finale en revanche pour Jérémy Stravius , l'un des piliers de l'équipe. 

Avant les JO 2016, les Bleus attentent aussi le retour de Yannick Agnel, champion du monde en 200m nage libre, qui était forfait pour les mondiaux de Kazan alors qu'il avait réalisé une très belle saison. Ils pourront aussi compter sur leur force en relais : le quatuor Metella-Manaudou-Gilot-Stavius a emporté l'or en relais 4x100m nage libre .

Par :