Tous les sports

VIDEOS - Open de Caen : le récap' de dimanche

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) lundi 12 décembre 2016 à 14:56

Paul-Henri Mathieu, le parrain de l'Open, éliminé des son entrée en lice cette année.
Paul-Henri Mathieu, le parrain de l'Open, éliminé des son entrée en lice cette année. © Radio France - Boris Letondeur

Des huitièmes de finale expéditifs, le parrain Paul-Henri Mathieu déjà au tapis, une finale 3ème série à rallonge. Si vous avez manqué le premier jour de l'Open de tennis de Caen, pas de panique, en voici le résumé. Plus beaux points, balles décisives et interviews : tout est là !

La 10e édition de l'Open de Caen a été lancée dimanche en début d'après-midi par le président du TC Caen Pascal Vesques. Le premier match sur le terrain bleu du Zénith a été riche en rebonds (3 sets, 2h20) et en rebondissements. Frédéric Boumaza et Lucas Frénéhard ont lancé l'évènement avec la finale amateur 3e série.

Boumaza a remporté le premier set, puis mené dans le deuxième avant de le perdre au jeu décisif. Victime de début de crampes, Frédéric Boumaza a eu recours à une recette de grand-mère pour pouvoir disputer le 3e set.

Malheureusement, ça n'a pas été suffisant pour venir à bout de l'Argentanais Lucas Frénéhard. Fraichement admis en école de kiné, l'Ornais remporte une dernière manche très accrochée (6/4) et remporte la finale 3ème série. Il recevra son trophée mercredi en préambule de la grande finale.

Des 1/8ème de finale expéditifs

Le premier 1/8e de finale mettait aux prises deux jeunes joueurs. Matthias Bourgue, 22 ans, et Maxime Chazal, 23 ans. Ce dernier avait fait forte impression lors des qualifications, se hissant en finale et ne s'inclinant que face à l'ancien pro Josselin Ouanna. Ce dimanche, il n'a pas fait de détails en étrillant Bourgue en à peine plus d'une heure de jeu (6/3, 6/2, 1h03).

Né en Nouvelle-Calédonie, Maxime Chazal, 347e joueur mondial, affrontera ce lundi (18h30) Roberto Bautista-Agut (14ème mondial), tombeur de Novak Djokovic cette saison. Eh oui, quand même !

Le parrain part déjà

Il n'aura pas fait long feu pour cette édition anniversaire du tournoi. Paul-Henri Mathieu, parrain de l'Open et chouchou du public n'aura joué que pendant 1h05 cette année. La faute à Josselin Ouanna, le vainqueur du tournoi de qualification le mois dernier.

Dans un match très équilibré, deux breaks ont suffi à Ouanna pour rejoindre les quarts (6/4, 6/4). Il y affrontera Benoit Paire, en quête de rédemption après l'imbroglio des JO de Rio, pour un match entre deux fantasques, adeptes des amorties (20h30).

En début de soirée, le dernier match au programme, la finale 4ème série, a opposé Thomas Lassalle, licencié à Livarot et Stéphane Petit de Villers-Bocage. Le premier nommé à remporté le match et la palme de la rencontre la plus rapide en une heure tout pile (6/4, 6/2) !

Les réactions